Marine Marchande
Le tribunal de Bastia ordonne la libération du Pascal Paoli

Actualité

Le tribunal de Bastia ordonne la libération du Pascal Paoli

Marine Marchande

Saisi en référé par la SNCM, le tribunal de grande instance de Bastia s'est prononcé mercredi sur la question du blocage du Pascal Paoli dans le port corse. Dans son ordonnance, le TGI note que « le droit de grève n'emporte pas celui, d'une part d'interdire aux non-grévistes de travailler et, d'autre part, de disposer ou de bloquer les navires de l'employeur », rapporte la SNCM. Le tribunal a ordonné la libération immédiate de tous les accès au navire et enjoint aux grévistes de ne pas entraver les opérations commerciales. Une astreinte de 600 euros a été fixée par heure et par marin en cas de blocage.
Depuis 40 jours, les navires de la SNCM sont bloqués par un mouvement de grève déclenché par la CGT et le SAMM. Le 25 février, la compagnie avait tenté de faire appareiller le Pascal Paoli, ainsi que le Jean Nicoli (immobilisé à Marseille). Mais les navires étaient restés à quai, les personnels non-grévistes, craignant des débordements, ayant fait valoir leur droit de retrait.

Corsica Linea | Toute l'actualité de la compagnie de ferries