Défense
Le troisième OPV brésilien du type Amazonas en essais

Actualité

Le troisième OPV brésilien du type Amazonas en essais

Défense

L’Araguari, troisième patrouilleur hauturier vendu par BAE Systems au Brésil, achève une première campagne de deux semaines d’essais en mer. Celle-ci a débuté le 5 avril lorsque le bâtiment a appareillé de Portsmouth avec un équipage de conduite de l’industriel britannique et des marins brésiliens, soit en tout 81 personnes.

Longs de 90.5 mètres pour un déplacement de 2000 tonnes en charge, les OPV (Offshore Patrol Vessels) du type Amazonas  atteignent la vitesse de 25.8 noeuds et sont capables de franchir 5500 nautiques à 12 noeuds. Armés par un équipage de 80 hommes, ils peuvent en plus accueillir 40 passagers. Leur armement comprend un canon de 30mm, deux canons de 25mm et des mitrailleuses. Ils disposent d'une plateforme pour hélicoptère mais pas de hangar ; ainsi qu’une embarcation rapide pour commandos.

Le premier patrouilleur de cette série, l’Amazonas, a été livré par BAE Systems en août 2012 alors que le second, l’Apa, est en route pour le Brésil, où il doit arriver après un transit de 10.000 milles. Sa mise en service est prévue en juin. L’Araguari sera, quant à lui, opérationnel d’ici la fin de l’année.

Dérivés des patrouilleurs de la classe River de la Royal Navy, ces bâtiments ont été initialement commandés en avril 2007 par Trinidad et Tobago, qui les a finalement refusés en septembre 2011, suite à un changement de gouvernement l’année précédente. Le Brésil, qui souhaitait se doter d’une nouvelle série d’OPV dans le cadre du programme PROSUPER, a profité de cette opportunité pour racheter les ex-Port of Spain, Scarborough et San Fernando en décembre 2011. Le contrat signé avec BAE Systems comprend non seulement l’acquisition des trois anciens patrouilleurs de Trinidad et Tobago, mais aussi un transfert de technologie pour la réalisation au Brésil d’unités supplémentaires.

Marine brésilienne BAE SYSTEMS