Défense
Le troisième SNA du type Barracuda commandé

Actualité

Le troisième SNA du type Barracuda commandé

Défense

La Direction Générale de l'Armement (DGA) a annoncé hier la notification à DCNS et AREVA-TA, le 28 juin, de la commande du troisième sous-marin nucléaire d'attaque du type Barracuda. Tout, six bâtiments de ce type sont prévus, le coût du programme étant évalué à 8.6 milliards d'euros (aux conditions économiques de 2011, contre 7.9 milliards d'euros à celles de 2006, date du lancement du programme). La réalisation des deux premiers SNA, le Suffren et le Duguay-Trouin, est en cours sur le site DCNS de Cherbourg, qui doit livrer la tête de série en 2017. Les quatre suivants, qui seront baptisés Dupetit-Thouars, Duquesne, Tourville et De Grasse (l'ordre n'est pas fixé) seront livrés au rythme d'un tous les deux ans, le dernier devant être opérationnel en 2028.
Avec cette commande, c'est donc la moitié du programme Barracuda qui est "sécurisé", ou "conforté" selon les expressions consacrées. Un temps, les difficultés budgétaires avaient fait craindre une éventuelle réduction de cible mais la marine a su expliquer qu'à moins de six SNA, elle n'était pas en mesure de disposer du vivier suffisant pour fournir les équipages des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE). En cas de reduction du nombre de Barracuda, c'est donc la dissuasion française qui aurait ét

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française