Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages
Le vieux Funchal va devenir un hôtel flottant

Actualité

Le vieux Funchal va devenir un hôtel flottant

Croisières et Voyages

Sauvé de la déconstruction, le petit paquebot Funchal, datant de 1961 et désarmé depuis janvier 2015 à Lisbonne, a finalement été racheté. Le navire a été acquis pour près de 4 millions d’euros par la société Signature Living, qui doit le transformer en hôtel flottant à Londres.

Baptisé du nom de la capitale de Madère, île portugaise de l’Atlantique située au large du Maroc, le Funchal est sorti il y a 57 ans du chantier danois Helsingor Shipyard. Ce très beau navire de 152.6 mètres de long pour 19 mètres de large fut construit, à l’époque, pour le compte de la compagnie publique portugaise Empresa Insulana de Navegação. D’abord affecté aux lignes desservant le Portugal et ses îles, le paquebot, capable d’atteindre la vitesse de 23 nœuds, pouvait transporter 400 passagers (dont 80 en première classe) et du fret, chargé dans les cales et débarqué au moyen de quatre mâts de charge.

Ayant servi de yacht présidentiel à partir de 1968, à l’occasion de visites du chef d’Etat portugais dans les îles atlantiques, en Afrique et au Brésil, le Funchal a été converti en 1972 en navire de croisière. Remotorisé après le débarquement de ses chaudières, il fut exploité au profit de plusieurs compagnies, avant d’être racheté en 1985 par l’armateur grec George Potamianos, qui fonde à cette occasion Classic International Cruises et s’installe définitivement à Lisbonne. Le Funchal sera exploité par CIC jusqu’en 2010, année où il rejoint les chantiers de la capitale portugaise en vue d’être rénové et de répondre aux évolutions de la règlementation internationale en matière de sécurité. Faute d’argent, son armateur étant confronté à des difficultés financières, ces travaux n’étaient toujours pas réalisés fin 2012 lorsque CIC, acculée par les dettes, a cessé son activité.

C’est en découvrant par hasard ce bateau désarmé sur le Tage que l’homme d’affaires portugais Rui Alegre s’est intéressé à son sort et a finalement décidé de reprendre quatre des cinq anciens paquebots de CIC (Funchal, Arion, Princess Danae et Athena, les trois derniers étant devenus Porto, Lisboa et Azores). Mais l’aventure de Portuscale Cruises tourne court. Seul le Funchal, après une importante rénovation, est remis en service en 2013. Et s’arrêtera dès la fin de l’année suivante et a depuis été mis en vente par les banques créancières.

Alors que le Lisboa est vendu à la démolition en 2015 et qu’il en fut de même pour le Porto cette année, seul l’Azores, devenu Astoria, continue de naviguer.