Marine Marchande
Le Ville de Bordeaux ramène les débris de l'Airbus A330 d'Air France

Actualité

Le Ville de Bordeaux ramène les débris de l'Airbus A330 d'Air France

Marine Marchande

En provenance de Recife, au Brésil, le roulier Ville de Bordeaux est arrivé hier soir au terminal de Pauillac. Habituellement exploité pour le transport des tronçons d'Airbus, le navire a servi à ramener en France les débris de l'A330-200 d'Air France, qui s'est craché le 1er juin au large du Brésil. Les recherches, menées par les marines brésilienne et française, ont permis de récupérer plus de 600 éléments appartenant à l'appareil. Ces pièces vont être transférées jusqu'au centre d'essais aéronautique de Toulouse. Leur étude servira au Bureau d'Enquête et d'Analyse, chargé de déterminer les causes de l'accident, qui a fait 228 morts.
Malgré d'importants moyens déployés, dont un sous-marin, la recherche des boites noires n'a, en revanche, pas abouti. La détection acoustique des enregistreurs a cessé vendredi dernier. Le bâtiment océanographique Pourquoi Pas? reste toutefois sur place. Ses robots sous-marins vont tenter de localiser les restes de l'avion.