Défense
Le VN Rebel équipé d’un sonar remorqué Captas 4

Actualité

Le VN Rebel équipé d’un sonar remorqué Captas 4

Défense

Le VN Rebel, nouveau navire de la société française SeaOwl, qui sert habituellement aux entrainements des unités de la Marine nationale basées à Toulon, évolue actuellement au large de la Bretagne et dispose sur sa plage arrière d’un équipement peu commun sur ce type de bateau. Il s’agit d’un sonar remorqué Captas 4 avec l’ensemble de son dispositif de mise à l’eau, ainsi que des conteneurs abritant les systèmes de commande et de contrôle.

 

 

Interrogé sur la présence de son système sur le VN Rebel, Thales confirme avoir affrété le navire pour conduire des essais en mer du Captas 4 au profit « d’industriels privés » indique l’électronicien, qui ne souhaite pas donner plus de détail sur cette campagne. Celle-ci a débuté la semaine dernière et doit durer en tout un mois. Le VN Rebel s'est d'abord rendu à Concarneau, où il est resté du 17 au 20 juillet, avant d'arriver à Brest le 22. Il a, depuis, déjà effectué trois sorties dans le golfe de Gascogne. 

 

 

Pour mémoire, le Captas 4 est un sonar remorqué à immersion variable de nouvelle génération, le plus puissant développé par Thales. Pouvant atteindre plus de 300 mètres de profondeur, ce système, qui émet des ondes actives à très basse fréquence sur de longues portées, est composé de quatre anneaux de céramique intégrés dans un corps remorqué. S’y ajoute, pour l’écoute, une antenne linéaire déployée indépendamment. Sa grande force est de pouvoir déterminer instantanément d’où proviennent les bruits (bâbord ou tribord), un atout en haute mer, mais également en zone côtière, où le nombre de signaux est très important. Conçu pour les bâtiments dont la lutte ASM est la vocation prioritaire, le Captas 4 est présenté comme un outil de supériorité acoustique contre les sous-marins. Il équipe à ce jour les frégates britanniques du type 23, ainsi que les FREMM des marines française, italienne, marocaine et égyptienne.

 

Thales