Nautisme

Actualité

Le voilier du futur présenté au salon nautique

Nautisme

Des bateaux plus économes, plus propres, plus sûrs et plus intelligents : c'est la voie suivie aujourd'hui par les acteurs de la filière nautique pour poursuivre leur développement économique, en prenant en compte l'amélioration de la sécurité et le respect de l'environnement. Dans cette perspective, le Pôle de compétitivité Mer Bretagne accompagne une vingtaine de projets qui visent à développer le « Navire du futur » autour de l'éco-conception et d'équipements innovants : peintures antifouling respectueuses de l'environnement, coques de bateaux fabriquées à partir de fibres de lins, traction des navires par cerf-volant… Hier, au salon nautique de Paris, le Pôle Mer Bretagne a, ainsi, présenté le projet Voilier du Futur et des solutions d’éco-conception et d’équipements que proposent ses adhérents.  

 

(© : FRANCOIS LUCAS)

 

Aboutir à un démonstrateur des éco-matériaux et écotechnologies

 

Porté par Catherine Chabaud et Julian Stone, le Voilier du Futur, qui fédère 22 projets innovants de la filière nautique, consiste à réaliser le premier voilier démonstrateur des éco-matériaux et écotechnologies du nautisme. A travers ce projet, il s'agit d'engager une réflexion de fond sur les bateaux de plaisance « écologiques » de demain et sur leur potentiel économique, afin d'impulser une véritable dynamique de développement durable dans la filière nautique. Inscrit dans le programme national « Navire du Futur » et soutenu par le Pôle Mer Bretagne et le pôle de compétitivité EMC2 (spécialisé dans les matériaux composites), Voilier du Futur associe des  entreprises et centres de recherches qui vont collaborer au développement de solutions concrètes réduisant les impacts environnementaux du bateau : biomatériaux, revêtements biodégradables, gestion électronique de l'énergie à bord, motorisation électrique, voiles de traction, ou encore énergies renouvelables embarquées…

 

(© : FRANCOIS LUCAS)

 

L’Ecole navale et l’UBS sur le pont

 

Dans le domaine de la voile, les adhérents du Pôle Mer travaillent sur de nombreuses innovations. C’est le cas de l’Institut de Recherche de l’Ecole Navale, qui planche sur la propulsion vélique comme solution de réduction de la consommation énergétique des bateaux. L’IRENav mène, à cet effet, le projet « Voilenav », qui porte sur le développement d'un outil d'aide à la conception de voiles ou d'ailes de traction qui seront adaptées aux contraintes de navigation : vent, vagues, actions de l'équipage… Un autre projet, « HalieuKite », concerne l'étude de la voile de kite comme nouveau moyen d'aide à la propulsion pour les bateaux de pêche, dans l'objectif de réduction d'une consommation de carburant.  
 

Entretenant depuis longtemps des liens forts avec les entreprises de la filière nautique via ses laboratoires de recherche, l’Université de Bretagne-Sud mène, pour sa part, des travaux de R&D sur les matériaux composites, l'électronique et les systèmes embarqués, ainsi que les revêtements à usage marin. L'UBS développe également de nombreux travaux de recherche liés aux problématiques environnementales. Dans le nautisme, les projets en cours portent sur les antifoulings à faible impact, l'éco-conception et les analyses de cycle de vie des bateaux et équipements, ou encore l'élaboration de bio-composites hautes performances.
Le projet Navecomat, dont l'UBS est partenaire et qui est labellisé par le Pôle Mer Bretagne, a permis de démontrer qu'il est possible de réaliser des navires et produits nautiques en utilisant un bio-composite entièrement biosourcé et compostable, et confirmé l'intérêt de poursuivre la R&D jusqu'à un développement industriel. 

 

Innovations chez les équipementiers

 

Du côté des entreprises, on citera le cas de Nke, qui conçoit et fabrique depuis 25 ans des instruments et technologies innovantes dédiées à la navigation et à la course au large. En veille permanente, la société continue d'investir en R&D pour concevoir de nouveaux produits plus perfectionnés et plus sûrs. Dernier né de la gamme, Nke a présenté au Nautic 2012 le « Multigraphic », un nouvel afficheur couleur extra large pour tout gérer à bord : capteurs, pilote, AIS. Cet afficheur couleur à technologie LED offre un angle de vision de 160° et consomme peu grâce à son capteur de lumière. Autre nouveauté, Nke propose une application régate et croisière pour Iphone et tablette qui permet d'afficher les données de n'importe quelle centrale de navigation. L'Iphone devient un répétiteur d'instruments et peut aider à la navigation (vents, météo) et à la tactique.

Egalement présente au salon nautique de Paris, la société Pontos, spécialisée dans l’accastillage, développe des solutions techniques innovantes pour faciliter les manœuvres de pont. Parmi ses dernières innovations, un winch automatique à quatre vitesses. Nominé au prestigieux Dame Award, ce winch fut lauréat du concours Observeur Design Award 2012.