Marine Marchande
Le vraquier en avarie Marguerita à Brest
ABONNÉS

Actualité

Le vraquier en avarie Marguerita à Brest

Marine Marchande

Le remorquage aura duré une vingtaine d’heures, vendredi, rendu difficile par les conditions météo. Le vent de nord ayant forci au cours de l’après-midi. L’Abeille Bourbon a néanmoins conduit le Marguerita au quai de réparations numéro quatre, du port de commerce, samedi matin à sept heures trente.

Le cargo, chargé de 26 000 tonnes de charbon dont le tirant d’eau est de plus de dix mètres, avait été victime d’une avarie de propulsion. Sur instructions du préfet maritime, le commandant a passé un contrat de remorquage avec la compagnie des Abeilles International afin qu’il

Port de Brest