Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L'ECUME au banc d’essai chez les commandos marine (actualisé)

Défense

Le programme des Embarcations Commando à Usage Multiple Embarquables de Nouvelle Génération (ECUME NG) des commandos marine français suit son cours. La tête de série du programme, qui a été livrée à la fin de l’hiver dernier par Zodiac Milpro, a réalisé avec succès quatre mois d’essais industriels. A l’issue, elle a été acceptée par la Direction Générale de l’Armement (DGA) et a débuté une nouvelle phase d’essais opérationnels avec les commandos. Cette étape doit permettre de valider la commande des 9 embarcations suivantes, qui doit si tout va bien être notifiée en décembre, avec un début des livraisons à l’été 2014. Une tranche optionnelle, portant sur 10 ECUME supplémentaires, devrait être affermie l’an prochain.  

 

Zodiac Milpro, qui a réalisé au préalable un prototype, a été choisi par la DGA en 2011 suite à l’échec d’un premier appel d’offres, remporté en 2006 par le Britannique Halmatic, dont le prototype, livré en 2008, n’a pas donné satisfaction. Alors que l’usine Hurricane du groupe au Canada fabrique les coques, 40% des heures de travail nécessaires au programme doivent être réalisées en France. Zodiac y réalise notamment les études, ainsi que l’intégration des équipements, notamment électroniques, ou encore l’interface entre les ECUME et leurs porteurs, comme les frégates. 

 

 

ECUME (© : ZODIAC MILPRO)

ECUME (© : ZODIAC MILPRO) 

 

 

Destinées à remplacer les Embarcations de Transport Rapide pour Commandos (ETRACO), déjà réalisées par Zodiac, les ECUME NG sont connues chez leur fabricant sous le nom de ZH930. Il s’agit d’un bateau dérivé du ZH935, qui a notamment été adopté par les commandos italiens et dont un exemplaire a été mis à disposition pour le patrouilleur hauturier d’expérimentation L’Adroit. Cet engin de 7 tonnes, long de 9.3 mètres pour une largeur de 3 mètres, peut atteindre 50 nœuds et franchir 250 milles. Le ZH930 est, pour sa part, spécialement conçu pour les commandos français, avec des caractéristiques spécifiques, par exemple au niveau de la propulsion (moteurs diesels inboard fonctionnant avec le même combustible que les frégates) et de la structure. La coque est, ainsi, en composite et non en aluminium comme sur le ZH935. L’ECUME dispose également de ses propres équipements  (moyens de détection et de communication, armement…) et peut être aérolarguée, c'est-à-dire déployée par des avions de transport, comme le C-130 Hercules ou à l’avenir l’A400M, via un système de largage conçu à cet effet. On notera que le lancement de la production en série des ECUME ne dépend pas des essais d'aérolargage, qui seront réalisés ultérieurement. 

 

 

ZH935 (© : ZODIAC MILPRO)

ZH935 (© : ZODIAC MILPRO) 

 

 

Nota : Cet article a été actualisé hier suite à une première version comprenant des informations erronées, pourtant transmises par la Marine nationale en réponse à des questions de Mer et Marine. 

Marine nationale