Défense
L'EDIC Sabre cédé à la marine sénégalaise

Actualité

L'EDIC Sabre cédé à la marine sénégalaise

Défense

L'Engin de Débarquement d'Infanterie et de Chars (EDIC) Sabre a été officiellement cédé par la France au Sénégal le 17 mai. Transféré de Toulon à Dakar en juin 2008, le Sabre est entré en service en 1987 au sein de la Marine nationale. Long de 59 mètres pour une largeur de 11.5 mètres, il peut s'échouer sur une plage et débarquer, au moyen d'une rampe à l'avant, hommes, véhicules (dont des chars) et matériel. Son armement peut comprendre deux canons de 20mm et deux mitrailleuses de 12.7mm. « Les armées françaises livrent ainsi un bâtiment opérationnel et particulièrement adapté aux missions de surveillance des approches maritimes et de soutien logistique opérationnel que souhaite assurer la marine nationale sénégalaise », souligne l'Etat-major des Armées, qui précise que cette cession « intervient au moment où se finalise le nouvel accord de partenariat en matière de coopération. Le signal est d'autant plus fort que la transformation prochaine du dispositif militaire français (31 juillet 2011) s'est construite autour de cette volonté de coopération militaire afin de préserver et renforcer le lien d'amitié entre la France et le Sénégal ».
Au sein de la marine sénégalaise, le Sabre (dont on ne connait pas encore le nouveau nom) devrait remplacer l'EDIC Faleme 2 (ex-Javeline français) qui date de 1967 et avait été cédé en 2000.

Cérémonie de transfert, le 17 mai à Dakar  (© : EMA)
Cérémonie de transfert, le 17 mai à Dakar (© : EMA)

L'EDIC Sabre  (© : MARINE NATIONALE)
L'EDIC Sabre (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française