Défense
L’Elysée suspend la livraison du Vladivostok « jusqu’à nouvel ordre »

Actualité

L’Elysée suspend la livraison du Vladivostok « jusqu’à nouvel ordre »

Défense

La présidence de la République a coupé court, hier, aux rumeurs faisant état d’un départ imminent du premier bâtiment de projection et de commandement russe. Le Vladivostok va rester à quai, à Saint-Nazaire, et probablement pour un bon moment. « Le Président de la République considère que la situation actuelle dans l’est de l’Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier BPC. Il a donc estimé qu’il convenait de surseoir, jusqu’à nouvel ordre, à l’examen de la demande d’autorisation nécessaire à l’exportation du premier BPC à la Fédération de Russie », a indiqué hier l’Elysée.

Côté russe, on a finalement temporisé. Exit les menaces de compensations financières évoquées ces dernières semaines si le bateau n’était pas livré avant la fin du mois. Le vice-ministre de la Défense a indiqué que la Russie ne lancerait pas, « pour l’instant », une action en justice contre la France. « Tout est spécifié dans le contrat et nous allons agir en conformité avec ce contrat (…) Nous allons attendre avec patience », a expliqué Yuri Borislov. Une position qui tend à prouver que la Russie ne peut rien faire, pour le moment, contre la France. « Nous avons encore du temps avant que les Russes puissent nous inquiéter », fait valoir une source. Combien de temps exactement ? Personne ne le dit officiellement mais il semble que le contrat laisse, dans certaines conditions, un délai de plusieurs mois, trois apparemment, après la date de livraison, initialement prévue fin octobre. Paris aurait donc jusqu’à la fin janvier pour se sortir du bourbier des BPC russes. Deux mois de répit qui vont passer très rapidement alors que la situation dans l’Est de l’Ukraine ne semble pas devoir s’arranger à court terme, sauf bonne surprise. Si le contexte demeure inchangé lorsqu’arrivera la date butoir, François Hollande aura un choix très difficile à faire.

 

Le Vladivostok en forme Joubert hier après-midi (© MER ET MARINE)

Le Vladivostok en forme Joubert hier après-midi (© MER ET MARINE)

Le Vladivostok en forme Joubert (© MER ET MARINE)

Le Vladivostok en forme Joubert (© MER ET MARINE)

 

Les risques en cas de non livraison

 

Soit la France refuse de livrer le Vladivostok et

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie