Marine Marchande
L'EMSA affrète deux navires anti-pollution pour la Manche et la Baltique

Actualité

L'EMSA affrète deux navires anti-pollution pour la Manche et la Baltique

Marine Marchande

L'Agence européenne de sécurité maritime (EMSA) a annoncé hier un accroissement de la flotte de navires antipollution positionnée le long des côtes de l'UE. Deux nouveaux navires ont été affrétés, portant à 16 le nombre de bateaux européens équipés pour la récupération d'hydrocarbures en mer. Après quelques adaptations techniques et l'embarquement de matériels spécifiques, les nouvelles unités (voir caractéristiques en fin d'article), qui seront basées en Grande-Bretagne et en Finlande, devraient être opérationnelles au second semestre 2010. Le contrat d'affrètement pour trois ans, qui comprend les équipements, s'élève à 8 millions d'euros. « Ces deux derniers contrats couvrent deux régions de mer qui doivent être très étroitement contrôlées. D'abord, la Manche et le secteur et l'Atlantique, par où transitent des pétroliers fournissant chaque année des millions de tonnes de brut aux raffineries d'Europe du nord. Ensuite, dans le nord de la mer Baltique, une zone maritime et côtière très fragile, où les préoccupations environnementales doivent prendre en compte l'augmentation du trafic pétrolier, notamment dans le golfe de Finlande. Les deux nouveaux navires entièrement équipés ajoutent une capacité de réponse supplémentaire combinée de 8600 m³. L'Agence a maintenant en contrat, dans toutes les eaux européennes, 16 navires pouvant répondre aux pollutions maritimes par hydrocarbures », explique Willem de Ruiter, directeur de l'EMSA.

Le pétrolier Sara sera basé à Portland (© : EMSA)
Le pétrolier Sara sera basé à Portland (© : EMSA)

Remplaçant l'Ile de Bréhat, qui a cessé cette mission depuis Brest fin 2008, le tanker maltais Sara pourra intervenir en Manche et Atlantique depuis le port britannique de Portland. Différents équipements de lutte contre la pollution y seront positionnés pour être embarqués, en cas de besoin, sur le bateau. Construit en 1988, ce navire de la compagnie belge Aegean Bunkers at Sea, peut atteindre la vitesse de 13 noeuds et sera capable de récupérer 6658 m3 d'hydrocarbures.
L'EMSA a, par ailleurs, annoncé l'affrètement du brise-glace Kontio, propriété de l'armement finlandais Finstaship. Ce navire sera chargé, durant la saison hivernale, de veiller sur la partie nord de la mer Baltique, prise par les glaces à cette saison. Pendant cette période, il chargera son matériel anti-pollution dans le port finlandais d'Oulu. Le reste de l'année, il sera en attente à Helsinki. Mis en service en 1987, le Kontio pourra récupérer 2033 m3 d'hydrocarbures.

La flotte antipollution européenne (© : EMSA)
La flotte antipollution européenne (© : EMSA)

Pollution en mer et accidents