Marine Marchande

Actualité

L’ENSM abaisse le nombre de candidats en filière polyvalente

Marine Marchande

Finalement, ce seront 128 élèves qui intégreront la filière polyvalente de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime en septembre prochain, dans quatre classes réparties entre les centres du Havre et de Marseille. Une baisse par rapport au 160 élèves actuels, mais pas aussi importante que celle qui avait été évoquée lors du conseil d’administration précédent, qui fixait ce chiffre à 110. 

 
 
Des embarquements sous pavillon étranger
 
 
 
Si la baisse est moins drastique que celle que l’on pouvait craindre, elle est notamment due au problème des embarquements. A l’heure actuelle, des dizaines d’élèves sont toujours sur le carreau, alors que les périodes à la mer sont nécessaires à la validation de leur cursus et de leur brevet. Un embouteillage qui s’explique par plusieurs facteurs : un calendrier pédagogique chargé et pas suffisamment « lissé » entre les différentes années, un contexte économique difficile qui provoque des dépavillonnements et qui n’encouragent pas les armements à financer les déplacements des élèves, mais également des armements qui ne jouent carrément pas le jeu, en n’embarquant plus d’élèves. 
Face à cette situation,  le conseil d’administration de l’ENSM cherche des solutions. L’embarquement sous pavillon étranger dans la flotte contrôlée par les compagnies françaises, déjà expérimenté l’an passé, va être reconduit cette année. Ces stages pourraient également correspondre à la nécessité, dans le cadre de l’obtention du titre d’ingénieur, d’effectuer des expériences à l’étranger.
Par ailleurs, le conseil d’administration, dont plusieurs participants ont souligné – et c’est une nouveauté – l’ambiance apaisée, a examiné le projet d’établissement présenté par le directeur général François Marendet, qui mène depuis sa prise de fonction de nombreuses actions de consultations et concertations internes et externes.  Plusieurs groupes de travail ont été mis en place dans les domaines de la pédagogie, l’insertion territoriale, le management, la communication et les finances. Un point d'étape sera présenté en mai, et le Conseil se prononcera sur la version finale du projet d’établissement début juillet.
 
 
 
Le maintien de l'exonération des boursiers
 
 
 
Par ailleurs,  et pour faire suite aux vives inquiétudes des élèves et professeurs, le conseil d’administration a annoncé que la participation financière des élèves a été relevée (tout en restant, précise l’ENSM, dans la moyenne basse des grandes écoles), mais les droits d'inscription des élèves boursiers  continueront à leur être remboursés.
Enfin, le compte financier 2012 a été approuvé. La subvention complémentaire de l'Etat doit permettre de dégager un léger bénéfice.
 

Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)