Construction Navale
L’entrée en bourse de GTT devrait intervenir dans les prochains jours

Actualité

L’entrée en bourse de GTT devrait intervenir dans les prochains jours

Construction Navale

Gaztransport & Technigaz devrait rapidement entrer en bourse. C’est ce qu’a indiqué le 13 février le président de GDF Suez, principal actionnaire de la société. « C’est une question de jours », a précisé Jean-François Cirelli lors d’une conférence en Norvège.  

Employant plus de 340 personnes, GTT, également détenu par Total (30% et Hellman & Friedman (30%), est le leader mondial des solutions de stockage pour le gaz naturel liquéfié. L’entreprise conçoit notamment des cuves à membrane pour les méthaniers, les trois quarts de la flotte mondiale (et plus de 90% des navires en commande) étant aujourd’hui équipés des solutions développées par la société française, qui surfe sur le développement du marché du GNL. De nombreux projets de d'exploitation de nouveaux gisements de gaz voient en effet le jour, les installations terrestres se développent, de même que les unités de production et de stockage offshore. De plus, le durcissement de la règlementation sur les émissions polluantes des navires pousse de nombreux armateurs à opter pour des propulsions au GNL. On notera que le chiffre d’affaires de GTT a significativement augmenté l’an dernier, avec 156.9 millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2013, contre 54.5 millions d’euros sur la même période de 2012.

 

 

L'intérieur d'une cuve de méthanier (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

L'intérieur d'une cuve de méthanier (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

 

L’une des grandes forces de GTT est d’être avant tout une société d’ingénierie qui a su asseoir son leadership par une stratégie très intelligente basée sur la protection des brevets déposés et la mise en place de partenariats avec les chantiers navals. La société ne fabrique en effet aucun composant constituant les cuves embarquées sur les navires ou équipant les réservoirs terrestres. GTT licencie des chantiers ou des installateurs qualifiés et certifie des produits selon des procédures et un système qualité extrêmement stricts. Les chantiers ou sociétés licenciées ont l'obligation d’utiliser des composants certifiés par GTT et fabriqués par des fournisseurs également certifiés par la société française. Les constructeurs ou installateurs doivent, de plus, suivre un processus d’évaluation très précis au travers duquel ils démontrent leur aptitude à réaliser une cuve à membrane. 

Engie (ex-GDF Suez)