Marine Marchande

Actualité

L’épave du Kea Trader malmenée par un nouveau cyclone

Marine Marchande

Après Gita le mois dernier, l’épave du porte-conteneurs Kea Trader, échoué sur le récif Durand, en Nouvelle-Calédonie, a de nouveau été malmenée par le passage d’un cyclone. Cette fois, c’est Hola qui a dégradé un peu plus le navire, qui s’est brisé en deux en novembre dernier. « Dès jeudi 8 mars, les conditions sur le récif ont commencé à se dégrader fortement, conduisant au rapatriement des moyens et des personnels déployés sur place. L’épave du Kea Trader avait été préparée pour limiter au maximum l’impact des conditions météorologiques. Un premier survol a été réalisé le 11 mars par l’armateur. Il a permis de constater que l’épave avait subi d’importants mouvements. Les deux parties de coque sont entrées en collision provoquant des dégâts importants, notamment sur la cale n°3, qui s’est désagrégée sous l’effet de ces conditions extrêmes. Cette cale était entièrement dépolluée, seuls 4 conteneurs y étaient entreposés. La cale n°2 a été éventrée, elle comporte une brèche, ce qui laisse présager que des conteneurs et des relâchements de polluants résiduels aient eu lieu. Au total 29 conteneurs qui s’y trouvaient ont été mis en contact avec la mer et ont pu pour certains être emportés ou se sont probablement disloqués pour d’autres. En conséquence, dès dimanche, un Avis Urgent aux Navigateurs (AVURNAV) a été diffusé afin d’appeler les navires en mer à la plus grande vigilance. Cette consigne est toujours en cours. Dès que les conditions météo l’ont permis, un vol d’hélicoptère d’évaluation a été ordonné pour pouvoir organiser la réponse. Un vol Gardian des Forces Armées de la Nouvelle Calédonie a été réalisé le 12 mars pour localiser des débris flottants et guider 3 bateaux affrétés pour les récupérer. Après soigneuse investigation de la zone, un seul conteneur et de nombreux débits flottants de petites et moyennes tailles ont été localisés. Il a été constaté qu’ils dérivent vers l’Est. Les heures qui viennent seront consacrées à leur récupération en mer », a indiqué hier soir le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie.

Construit en Chine et mis en service en janvier 2017, le Kea Trader, un porte-conteneurs de 184 mètres de long et d’une capacité de 2194 EVP, s’est pour mémoire échoué le 12 juillet sur le récif Durand, à 50 milles au sud-est de l’île de Maré. Il ralliait Nouméa depuis Papeete avec 782 conteneurs à son bord. Les tentatives de renflouement étant restées vaines, le navire a été déclaré en perte totale et doit être démantelé sur place. Son armateur, la société Lomar Shipping, a suite à un appel d’offres confié ce chantier au groupe chinois Shanghai Salvage Company.

 

L'épave du Kea Trader (© LOMAR SHIPPING)

Accidents, pollutions