Défense
L'équipage prend la pose sur le pont de la frégate De Grasse

Actualité

L'équipage prend la pose sur le pont de la frégate De Grasse

Défense

Ayant quitté Brest fin juillet pour une mission de quatre mois en océan Indien, où elle a assuré la fonction de navire amiral de l'opération Atalante, la frégate De Grasse va bientôt rentrer à Brest. Arrivant au terme d'une mission très dense, avec plusieurs interceptions de pirates à son actif, l'équipage, après une escale à Salaalah, a été en partie rassemblé sur le pont pour une photo souvenir. Laissant la combinaison bleue utilisée à la mer pour revêtir la tenue dite du « petit blanc », les marins du De Grasse ont pris place sur la plage avant, les ailerons, la passerelle supérieure ou encore les tourelles de 100mm. L'hélicoptère du bord a, ainsi, pu prendre de très belles photos aériennes.
C'est, normalement, le 14 décembre que la France doit confier à l'Espagne le commandement de l'EU-NAVFOR, déployée au large de la corne d'Afrique dans le cadre de l'opération Atalante. Depuis le 13 août, les bâtiments européens déployés au nord de l'océan Indien sont sous le commandement du contre-amiral Philippe Coindreau, qui se trouve avec son état-major à bord du De Grasse.

Le De Grasse  (© : MARINE NATIONALE)
Le De Grasse (© : MARINE NATIONALE)

Le De Grasse  (© : MARINE NATIONALE)
Le De Grasse (© : MARINE NATIONALE)

Servi par un équipage de près de 300 hommes, le De Grasse est l'une des plus grandes frégates de la Marine nationale. Longue de 152.7 mètres pour un déplacement de 6100 tonnes en charge, ce bâtiment est spécialisé dans la lutte anti-sous-marine. A ce titre, il met en oeuvre un système SLASM avec sonar remorqué, un sonar de coque, un hélicoptère Lynx et des tubes lance-torpilles. Le reste de l'armement comprend 6 missiles Exocet MM38 pour la lutte antinavire et, pour la défense aérienne, un système Crotale et deux pièces de 100mm. Les moyens d'autodéfense rapprochée sont, quant à eux, constitués d'affûts de 20mm et de mitrailleuses.
Construit à Brest et mis en service en 1977, le De Grasse sera remplacé par une frégate multi-missions (FREMM). Il en sera de même pour son aîné, le Tourville, qui date de 1975. Logiquement, la succession devrait être assurée par les nouvelles Aquitaine et Normandie, devant être livrées par DCNS en 2012 et 2014.

Le De Grasse  (© : MARINE NATIONALE)
Le De Grasse (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française