Vie Portuaire
Les Abeilles de Marseille et la Carangue assistent un cargo en difficulté

Actualité

Les Abeilles de Marseille et la Carangue assistent un cargo en difficulté

Vie Portuaire

Trois remorqueurs de BOURBON, l'un affrété par la marine et les deux autres assurant les opérations portuaires à Marseille-Fos, ont oeuvré de concert, la semaine dernière, pour mettre en sécurité un cargo victime d'une avarie de moteur. La Carangue, le Marseillais 4 et le Marseillais 5 ont participé à l'opération d'assistance. Mardi dernier, en fin de soirée, l'équipage du Laguepe signalait que son navire n'était plus manoeuvrant. Le capitaine a donc jeté l'ancre à quelques milles du phare de Planier pour immobiliser son navire. Afin de prévenir tout danger humain et environnemental, la préfecture maritime de la Méditerranée a dépêché la Carangue, qui est arrivée dans la nuit après avoir appareillé de Toulon. Après avoir évalué la situation avec le commandant du Laguepe, le Carangue a entrepris d'amener le cargo à Marseille, la remorque étant passée vers 2h30. Mis en alerte la veille au soir afin d'intervenir, en cas de besoin, les remorqueurs marseillais ont finalement rallié le convoi en début de matinée. Le Marseillais 4 est intervenu en support de la Carangue, afin de stabiliser le Laguepe. Il a été ensuite rejoint dans cette manoeuvre par le Marseillais 5, les deux coques se chargeant alors intégralement des manoeuvres portuaires. Après avoir laissé le cargo avarié à ses cousins phocéens, la Carangue a remis le cap sur Toulon.
Affrété depuis janvier 1994 par la marine, ce remorqueur d'assistance et de sauvetage est en charge de la sécurité nautique sur la côte méditerranéenne. Elle assure cette mission en compagnie de l'Abeille Flandre, qui a été remplacée à Brest, en 2005, par l'Abeille Bourbon. Les navires sont à 20 minutes d'appareillage.

Port de Marseille