Vie Portuaire
Les actionnaires de P&O acceptent l'offre de Dubai Ports World. Naissance du troisième opérateur portuaire mondial

Actualité

Les actionnaires de P&O acceptent l'offre de Dubai Ports World. Naissance du troisième opérateur portuaire mondial

Vie Portuaire

Pour le groupe britannique et la puissance maritime du Royaume-Uni une page se tourne. Créé en 1837, Peninsular and Oriental change définitivement de pavillon. Réunis en assemblée générale, hier, à Londres, les actionnaires de P&O ont voté à plus de 99% pour l’offre de reprise de Dubai Ports World, mettant fin à plus de quatre mois de suspens. L’annonce a été faite par le président de P&O, qui avait appelé l’actionnariat à valider le projet de l’opérateur moyen-oriental. Les rumeurs de rachat s’étaient confirmées en novembre, avec une première proposition de DP World à 443 pence par action. En janvier, le géant singapourien Temasek, via sa filiale PSA International, avait renchéri à 470 pence. L’ultime contre offre de Dubai Ports World, le 28 janvier, sera la bonne. Avec 520 pence par action, soit 5,72 milliards d’euros, le groupe présidé par Ahmed Ben Soulayem prend le contrôle des 29 terminaux gérés par P&O. Entre temps, le titre, sous la pression spéculative, a fait un bond de 70%. Grâce à cette acquisition, DP World devient le troisième opérateur mondial, au coude à coude avec Temasek, mais derrière Hutchinson Whampoa. Le groupe, qui a traité 8 millions de conteneurs en 2004, souhaite multiplier son activité par cinq d’ici 2010.

P&O