Défense
Les Américains engagent des Growler et Harrier en Libye

Actualité

Les Américains engagent des Growler et Harrier en Libye

Défense

Le nouvel avion de guerre électronique de l'US Navy connait actuellement son baptême du feu sur le théâtre Libyen. Dans le cadre de l'opération Dawn Odyssey, la marine américaine a annoncé que des EA-18G Growler participaient aux opérations menées à l'encontre des forces du colonel Kadhafi. Les avions engagés dans cette mission ne sont pas mis en oeuvre depuis porte-avions, aucun bâtiment américain de ce type n'étant actuellement proche de la Libye, mais depuis des « bases de la coalition », a précisé l'US Navy. Conçu à partir d'une cellule de biplace F/A-18F Block II Super Hornet, l'EA-18G Growler va progressivement remplacer l'EA-6B Prowler, entré en service en 1971 sur les porte-avions de l'US Navy. Produit par Boeing, le nouvel appareil dispose notamment d'un système FLIR, d'un détecteur de radar et de brouilleurs. Il peut mettre en oeuvre, pour son autodéfense, des missiles AIM-120, ainsi que, pour détruire les moyens électroniques adverses, des missiles HARM (High Speed Anti-Radiation). En tout, 114 Growler doivent être livrés à l'US Navy.
En dehors de l'EA-18G, la marine américaine a, également, lancé sur la Libye des avions à décollage court et appontage vertical AV-8B Harrier. Ces appareils de l'US Marine Corps, conçus pour l'attaque au sol, sont déployés sur le porte-hélicoptères d'assaut USS Kearsarge, qui navigue au large de la Libye.

Des Harrier sur un porte-hélicoptères d'assaut (© : US NAVY)
Des Harrier sur un porte-hélicoptères d'assaut (© : US NAVY)

US Navy / USCG