Défense
Les Américains ont bien engagé un SSGN en Libye

Actualité

Les Américains ont bien engagé un SSGN en Libye

Défense

Le sous-marin nucléaire lance-missiles de croisière USS Florida (SSGN 728) est rentré le 29 avril à sa base de Kings Bay, au terme d'un déploiement de 15 mois. A l'occasion de ce retour de mission, l'US Navy a confirmé que le bâtiment avait participé, en mars, à l'opération Odyssey Dawn en Libye. Aux côtés d'autres bâtiments américains, comme les destroyers USS Barry et USS Stout (tous deux du type Arleigh Burke), mais aussi de sous-marins nucléaires d'attaque, l'USS Florida a lancé à lui seul plus de 90 Tomahawk contre les installations des forces fidèles au colonel Kadhafi. Selon la marine américaine, il s'agit des premiers tirs en opération de missiles de croisière depuis un SSGN. « Les sous-marins ont prouvé leur valeur en nous donnant un maximum de flexibilité durant l'opération Odyssey Dawn. Ils ont apporté des capacités de renseignement, de surveillance et de reconnaissance sans précédent, ainsi qu'une puissance de feu énorme depuis la mer. Les sous-marins demeurent indispensables pour obtenir une victoire dans n'importe quelle guerre et contre n'importe quel adversaire, aujourd'hui comme demain », assure le vice-amiral Harry B. Harris, le commandant de la 6ème flotte américaine, qui était à la tête des forces navales US engagées dans les opérations en Libye.

L'USS Florida rentre à Kings Bay, le 29 avril  (© : US NAVY)
L'USS Florida rentre à Kings Bay, le 29 avril (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

Batterie de Tomahawk et base de commandos


Au nombre de quatre (USS Ohio, USS Michigan, USS Florida et USS Georgia), les SSGN mesurent 170.7 mètres de long et affichent un déplacement de 18.750 tonnes en plongée. Il s'agit d'anciens sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SSBN) du type Ohio, reconvertis à partir de 2002. A cet effet, les 22 des 24 tubes précédemment utilisés pour les missiles balistiques Trident accueillent désormais des modules de lancement pour Tomawak, soit 7 missiles par tube, et donc un total de 154 Tomahawk embarqués. Les deux autres tubes Trident, situés au plus près du kiosque, ont, quant à eux, été aménagés pour accueillir des équipements destinés aux commandos. Les SSGN ont, en effet, été également pensés pour mener des opérations spéciales et peuvent embarquer, en plus de l'équipage (154 hommes), 66 commandos SEAL. En plus des deux tubes modifiés pour le stockage d'équipements, les SSGN peuvent aussi transporter, en pontée, différents modules comprenant du matériel pour commandos (embarcations pneumatiques, sous-marins, drones...). En matière électronique, la refonte a porté sur une modernisation des moyens, avec par exemple l'ajout de mâts optroniques et de nouveaux systèmes de communication, notamment satellitaires. Enfin, pour leur autodéfense, les sous-marins ont conservé leurs quatre tubes de 533mm, qui mettent en oeuvre des torpilles Mk48.

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

SSGN  (© : US NAVY)
SSGN (© : US NAVY)

« Un rôle clé dans le combat sous-marin »

Pour le vice-amiral John M. Richardson, ce nouveau genre de bâtiment joue désormais « un rôle clé dans le combat sous-marin » et s'inscrit pleinement dans une stratégie militaire globale. « Grâce à sa capacité de dissimulation et son endurance, une plateforme SSGN force nos adversaires à considérer qu'elle pourrait intervenir presque partout et à tout moment. Les capteurs dont sont équipés les bâtiments permettent au commandant de rassembler nombre d'informations et de renseignements, qu'il peut transmettre en restant sur place. Si vous ajoutez à cela les énormes capacités de combat des SSGN, avec les missiles de croisière, les torpilles et les commandos, cela fait beaucoup de menaces pour un ennemi », affirme le patron des forces sous-marines américaines.
Les USS Ohio, USS Michigan, USS Florida et USS Georgia sont opérationnels depuis 1981, 1982, 1983 et 1984. Après refonte, ils ont été remis en service en 2006 et 2007, les travaux ayant duré trois ans sur chaque bâtiment. Deux sont basés sur la côte Est (Kings Bay) et les deux autres sur la côte Ouest (Bangor) des Etats-Unis.
Pour mémoire, 14 Ohio ont été conservés en version SSBN. A ce titre, ils mettent en oeuvre chacun 24 missiles balistiques Trident 2 D-5.

L'USS Georgia  (© : US NAVY)
L'USS Georgia (© : US NAVY)

L'USS Georgia  (© : US NAVY)
L'USS Georgia (© : US NAVY)

L'USS Georgia  (© : US NAVY)
L'USS Georgia (© : US NAVY)

L'USS Georgia  (© : US NAVY)
L'USS Georgia (© : US NAVY)

US Navy / USCG