Marine Marchande
Les armateurs affichent leurs objectifs 2025 pour la marine marchande française

Actualité

Les armateurs affichent leurs objectifs 2025 pour la marine marchande française

Marine Marchande

« La France dispose d’un socle prometteur : ne le gâchons pas ». Face à la morosité ambiante dans de nombreux secteurs du transport maritime, les armateurs français ont décidé d’adopter une stratégie d’action et d’œuvrer à promouvoir « une politique maritime à long terme et ambitieuse ».

A l’occasion de la présentation de son rapport annuel, il y a quelques jours, Armateurs de France a présenté son plan « Objectif 2025 : cap sur la croissance bleue ». Six axes forment un cadre d’action pour « doter la France d’une politique industrielle volontariste afin de développer sa flotte et l’emploi maritime ».

Pour appuyer cette ambition, les armateurs ont élaboré dix propositions concrètes qui seront portées dans les temps à venir par le syndicat professionnel et son nouveau président Jean-Marc Roué. Parmi elles se trouvent notamment l’idée d’intégrer davantage le transport maritime dans l’écosystème industriel national de manière à pouvoir promouvoir et exporter « l’outil France ». On y retrouve également la mise en place d’une flotte stratégique ainsi qu’un mécanisme de soutien à l’investissement (via une garantie publique ou un incitateur fiscal) de manière à pouvoir offrir une meilleure visibilité aux entreprises du secteur.

Le statut du marin français fait également partie du projet, puisqu’il évoque sa réforme visant « à une meilleure organisation du travail et du repos à bord ». Une évolution du droit maritime du travail est également au programme.

Pour le pavillon français, une des pistes de développement est celui des services en mer (recherche, travaux offshore, EMR) dans lesquels le savoir-faire et les qualifications des équipages français sont estimées au niveau international. Le plan prévoit également le lancement d’une réflexion sur un pavillon européen, justement destiné à ces activités à forte valeur ajoutée.

Enfin les objectifs environnementaux sont évidemment au cœur de la réflexion avec le lancement de plan de transition énergétique et, dans le contexte de la règlementation internationale, « l’amélioration de l’efficacité énergétique ».

Vous pouvez consulter ici le document de synthèse d’Armateurs de France

Divers marine marchande