Défense
Les armées françaises vont devoir économiser 5 milliards d'euros en trois ans

Actualité

Les armées françaises vont devoir économiser 5 milliards d'euros en trois ans

Défense

Hervé Morin a révélé, hier, que le ministère français de la Défense devrait réaliser 5 milliards d'euros d'économies d'ici 2013. Cette décision intervient dans le cadre de la diminution de 45 milliards d'euros des dépenses publiques annoncée la semaine dernière par le premier ministre. « Le ministère de la Défense dispose de deux références, la première étant la Loi de programmation militaire (LPM), qui est l'expression du Livre blanc. Ce dernier prévoit 377 milliards d'euros entre 2009 et 2020, avec des crédits qui restent stables en volume jusqu'en 2011, puis progressent à raison de 1 % par an. La deuxième référence, c'est la lettre de cadrage de François Fillon adressée à tous les membres du gouvernement qui fixe un objectif dit de "zéro valeur", c'est-à-dire le maintien des dotations budgétaires de l'Etat sans compensation de l'inflation. Entre la LPM et cette lettre de cadrage, il y a une différence de près de 5 milliards d'euros cumulés sur trois ans. Cela signifie que le volume des crédits affectés à la Défense serait sensiblement différent des 377 milliards d'euros initialement prévus », a expliqué le ministre dans les colonnes du quotidien économique La Tribune. Hervé Morin assure que les équipements destinés aux forces resteront une priorité, les économies étant plutôt attendues sur le fonctionnement du ministère et des armées. L'Hôtel de Brienne n'a pas donné de précisions sur les économies attendues, différentes hypothèses étant à l'étude pour permettre au président de la République de réaliser les arbitrages nécessaires.