Vie Portuaire
Les Assises du port du futur se tiendront à Lille en septembre

Actualité

Les Assises du port du futur se tiendront à Lille en septembre

Vie Portuaire

Parce que la région des Hauts de France s’impose comme un hub logistique, les Assises du port du futur se tiendront pour leur 9è édition à Lille les 24 et 25 septembre. L’occasion pour les organisateurs de ce colloque de présenter en avant-première les thèmes abordés lors de ces deux journées. Un article d’Hervé Deiss, du site Ports et Corridors.

Organisées par le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), les Assises du port du futur ont décidé de prendre leur envol vers la province pour leur 9è édition. Cette année sera donc une première avec une édition qui se déroulera à Lille pendant deux jours, les 24 et 25 septembre. Philippe Hourdain, président de la CCI des Hauts de France et des Ports de Lille, a expliqué la présence de ces Assises par la place qu’occupe la région dans la logistique nationale. «  Notre région est un hub logistique avec 27 ports intérieurs et trois ports maritimes. Au total, ce sont 150  Mt qui transitent par nos installations portuaires maritimes si on y inclus le trafic du tunnel sous la Manche  ». Un carrefour logistique qui emploie quelques 150 000  personnes.

Philippe Joscht, directeur du Cerema Eau, mer et fleuves, a dévoilé les grandes tendances de ce que seront les Assises du Port du Futur. Face aux évolutions des trafics portuaires et notamment la décroissance des trafics de charbon, la hausse de ceux des conteneurs, de la croisière et de l’économie circulaire, les ports n’ont jamais eu autant besoin d’investissements pour s’adapter. Des flux qui changent mais aussi une gouvernance. «  Les ports travaillent vers une gouvernance plus souple et plus flexible  », a continué Philippe Joscht. Ils doivent aussi fournir de l’énergie et favoriser la transition écologique. Autant de tâches et d’impératifs qui amènent le Cerema à offrir pendant les deux jours des Assises une diversité des thèmes abordés.

Les Assises s’ouvriront avec l’intervention du conseil de coordination interportuaire de l’axe Nord, par la voix de son délégué général, Xavier-Yves Valère. Ensuite deux tables-rondes se succèderont au cours de la matinée. La première aura pour thème l’hinterland et le port modal avec une intervention du directeur général des Ports de Lille, Alain Lefebvre, le président du directoire de la société du Canal Seine-Nord-Europe, Fabienne Margall, déléguée générale Medlink Ports et Thibaud San Galli, directeur logistique internationale de Nestlé. La seconde table-ronde se concentrera sur la logistique urbaine et les ports. Elle réunira un responsable des Ports de Lille, un responsable du port de Bruxelles, un responsable de la CNR, le directeur d’études de Cerema Nord-Picardie et le président de l’AMME (Agence de Messagerie Mobile Econologique, société qui a remporté un trophée en 2018 pour son logiciel sur la logistique urbaine).

Le 25 septembre, après une ouverture par un élu du conseil régional des Hauts de France et la vision de deux chargeurs sur le rôle des ports et du report modal, le Cerema prévoit une intervention sur la stratégie portuaire nationale. Ensuite, une première table-ronde tentera de répondre à la question de l’équation des investissements portuaires entre opérateurs privés et acteurs publics. L’après-midi, la table-ronde sera consacrée à la place portuaire comme espace d’innovation avec des interventions du Pôle Mer Bretagne, du Pôle Mer Méditerranée, Novalog, i-Fret, Haropa et CMA CGM. La seconde table-ronde de l’après-midi consacrera le port comme distributeur d’énergie avec des présentations de VNF, des Ports de la rade de Toulon et de la plate-forme GNL carburant marin. Enfin, la seconde journée se finira par une table-ronde sur le port producteur d’énergie avec X-Sea, le GPM de Nantes Saint-Nazaire et du Cerema.