Défense
Les avions de ligne évitent la Méditerranée centrale

Actualité

Les avions de ligne évitent la Méditerranée centrale

Défense

Comme nous l'avons constaté hier en rentrant d'un reportage dans le golfe Persique, les opérations militaires en Libye ont des répercussions sur le trafic aérien civil. Pour éviter tout risque, les compagnies, comme Air France, évitent de faire passer leurs avions au dessus de la Méditerranée centrale. Ainsi, le vol Abu Dhabi - Paris d'hier matin est passé nettement plus au nord qu'à l'habitude, survolant exclusivement l'Europe continentale dans sa seconde partie. Ce déroutement nous a été présenté par le personnel de bord (interrogé sur la question) comme une mesure de sécurité consécutive aux évènements en Libye. Pour mémoire, le colonel Kadhafi a menacé de s'en prendre aux intérêts des pays engagés contre ses troupes, évoquant notamment les liaisons commerciales en Méditerranée. Au-delà de cette menace, qui semble tout de même relative du fait de la disproportion des moyens entre le régime de Tripoli et la coalition, le report plus au nord des vols commerciaux permet sans doute de faciliter les opérations aériennes et les missions de surveillance dans le secteur, tout en prévenant d'éventuelles erreurs.
On notera que les navires de commerce et paquebots évitent également, par mesure de précaution, de s'approcher des côtes libyennes.