Défense
Les avions du Charles de Gaulle à l'assaut du Principe de Asturias

Actualité

Les avions du Charles de Gaulle à l'assaut du Principe de Asturias

Défense

Parti dimanche de Toulon, le porte-avions Charles de Gaulle a effectué plusieurs jours d'entraînement au large du Var. Ces manoeuvres avaient, notamment, pour but de qualifier les pilotes de son groupe aérien embarqué, de jour comme de nuit. Hier, un exercice s'est par ailleurs déroulé avec une force navale espagnole, articulée autour du porte-aéronefs Principe de Asturias. Une dizaine de Super Etendard et Rafale ont simulé une attaque du navire amiral espagnol, sur lequel se trouvait le roi Juan Carlos. Pour la première fois, un bâtiment de l'Armada accompagne le groupe aéronaval français en océan Indien. Le destroyer lance-missiles Blas de Lezo assure, avec la frégate Cassard, la défense aérienne du Charles de Gaulle. La composante anti-sous-marine est constituée par les frégates Tourville et Dupleix, auxquelles s'ajoute le sous-marin nucléaire d'attaque Casabianca. Enfin, le groupe est soutenu par le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne.
Après ces quelques jours d'entraînement devant les côtes varoises, la Task Force 473 va mettre le cap sur la mer rouge, puis le nord de l'océan Indien. Le passage du Canal de Suez est prévu à la fin du mois et une escale à Djibouti début mars. A cette occasion, les 3 premiers Rafale au standard F2 devraient rejoindre le Charles de Gaulle et les 9 Rafale F1 de la flottille 12 F déjà embarqués.
_______________________________________________

- Voir la fiche technique du Charles de Gaulle

- Voir la fiche technique du Principe de Asturias

- Voir la fiche technique du Blas de Lezo

- Voir la fiche technique du Cassard

- Voir la fiche technique du Tourville

- Voir la fiche technique du Dupleix

- Voir la fiche technique de la Marne

- Voir la fiche technique du Casabianca

Marine nationale