Défense
Les avisos français sur tous les fronts

Actualité

Les avisos français sur tous les fronts

Défense

Reclassés patrouilleurs de haute mer (PHM) par la Marine nationale, les 9 derniers avisos du type A69 connaissent, à l’image de l’ensemble de la flotte, une activité particulièrement soutenue. Moins « médiatiques » que le porte-avions Charles de Gaulle, les bâtiments de projection et de commandement (BPC), les sous-marins ou encore les frégates, sur lesquels les caméras sont souvent braquées, ces bâtiments rendent pourtant d’indispensables services. Qu’il s’agisse de défense maritime du territoire (DMT) ou d’opérations extérieures, ils remplissent un très large éventail de missions, allant de la chasse aux pirates et aux trafiquants (drogue, armes, migrants…) à la police des pêches, en passant par la protection du commerce maritime, le sauvetage en mer, l'escorte des BPC quand ceux-ci sont déployés notamment en Afrique de l'ouest, la lutte anti-sous-marine et même les engagements armés, comme ce fut le cas lors de l’opération Harmattan en 2011, où leur artillerie a été employée contre des objectifs côtiers en Libye. Par ailleurs, ils contribuent activement au recueil de renseignements dans toutes les zones où ils sont amenés à évoluer et peuvent servir de support au déploiement de forces spéciales. 

 

Le LV Le Hénaff avec le Charles de Gaulle au large de la Libye en 2011 (© : MARINE NATIONALE)

Le LV Le Hénaff avec le Charles de Gaulle au large de la Libye en 2011 (© : MARINE NATIONALE)

Les PHM escortent les BPC déployés en Afrique de l'ouest (© : MARINE NATIONALE)

Les PHM escortent les BPC déployés en Afrique de l'ouest (© : MARINE NATIONALE)

 

Cinq à Brest, quatre à Toulon

Aujourd’hui, cinq unités du type A69 sont basées à Brest (Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff, Lieutenant de Vaisseau Lavallée, Commandant L’Herminier, Premier-maître L’Her et Commandant Blaison), les quatre autres

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française