Marine Marchande
Les bouilleurs entrent dans l’ère du numérique

Actualité

Les bouilleurs entrent dans l’ère du numérique

Marine Marchande

Wilhelmsen Ship Service vient de lancer un nouveau système visant au contrôle automatique des bouilleurs. « Actuellement, les différentes mesures de l’eau produite par le bouilleur sont effectuées manuellement par l’équipage. Cela prend du temps et ce n’est pas toujours réalisé dans des conditions optimales ; les statistiques montrent d’ailleurs que 10% des bouilleurs ont des pannes majeures tous les ans, provoquant des coûts de réparation importants, allant de 80.000 à 180.000 dollars », explique Rune Nygaard de WSS.

D’où l’idée d’automatiser ces tests pour les rendre plus systématiques. « Notre système utilise des senseurs qui mesurent constamment le PH, la conductivité, la température, le potentiel  d’oxyréduction. Ces senseurs envoient leurs données à une unité de commande qui dose l’eau du bouilleur avec deux produits chimiques séparés, selon des limites prédéterminées et en s’assurant que l’eau est toujours au bon niveau ». Ce nouveau système peut être installé sur des constructions neuves et en retrofit, sur tous les bouilleurs fonctionnant en  basse et moyenne pression.  « Il est particulièrement adapté aux navires ayant de usages très fluctuants, et où le dosage des produits chimiques est particulièrement délicat ».

Et parce que l’ère du tout numérique est également celle de la transmission des données, l’unité de commande est évidemment reliée au Cloud, permettant l’accès à distance aux paramètres de fonctionnement et l’envoi d’alertes, par SMS ou mail, à la fois à l’équipage et aux services techniques à terre.

 

Divers marine marchande