Défense
Les BPC égyptiens prêts à accueillir leurs équipages

Actualité

Les BPC égyptiens prêts à accueillir leurs équipages

Défense

Alors qu’une délégation égyptienne est arrivée à Saint-Nazaire pour préparer le plan de formation des équipages des deux bâtiments de projection et de commandement acquis par l’Egypte, les industriels français achèvent le reconditionnement et la mise en condition des BPC. Après l’ex-Sevastopol le mois dernier, c’est l’ex-Vladivostok qui achève un passage en cale sèche dans la forme Joubert. STX France et DCNS ont procédé à l’inspection des coques, ainsi qu’à la vérification de différents équipements, comme les anodes et les moteurs externes (pods). A bord, les différentes installations ont été remises en route et les bâtiments, initialement construits pour la Russie, ont été « dérussifiés ». En clair, la signalétique a été changée, passant du cyrillique à l’anglais, alors que certains systèmes installés par les Russes ont été débarqués, renvoyés à leur propriétaire et remplacés. C’est le cas par exemple pour les moyens de communication.

 

Les BPC égyptiens à Saint-Nazaire (© : MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Les BPC égyptiens à Saint-Nazaire (© : MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ) 

 

Près de 400 marins à Saint-Nazaire d'ici la fin mars

Les deux BPC, qui ont effectué avec succès leurs essais en 2014 et 2015, n’auront pas besoin de reprendre la mer pour des raisons techniques. Les seules sorties prévues, soit plusieurs par bâtiments, sont destinées à la formation des futurs équipages, qui comprendront chacun environ 180 hommes.

Les premiers marins égyptiens sont attendus ce mois-ci à Saint-Nazaire, où ils seront près de 400 d’ici la fin mars. Ces personnels seront logés dans des établissements hôteliers de la région, des mesures de sécurité spécifiques ayant été prévues avec les autorités. Pendant trois mois pour chaque équipage, DCNS et STX France se chargeront de la formation à la conduite des installations, des systèmes et équipements, alors que DCI Navfco entrainera les marins à la conduite des navires et aux évolutions tactiques. Puis, en Egypte, DCNS poursuivra son action de formation, cette fois dans le domaine de la maintenance des BPC.

Livraison dans le courant de l'été

Le premier devrait quitter la France au début de l’été, la cérémonie de transfert de pavillon étant pour l’instant prévue fin juin. Trois mois plus tard, il en sera de même pour le second bâtiment. Les deux BPC auront donc normalement rallié l’Egypte d’ici octobre. Leurs nouveaux noms seront révélés au moment des transferts.

Dérivés des trois Mistral de la marine française, ces bâtiments de 199 mètres de long afficheront un déplacement en charge de plus de 21.000 tonnes. Ils pourront, en plus de leur équipage, transporter plus de 450 hommes de troupe, une centaine de véhicules, et une vingtaine d’hélicoptères, l’Egypte ayant acquis 46 Ka-52K (Katran) que la Russie avait initialement prévu d’affecter aux Vladivostok et Sevastopol. Le radier des BPC pourra, quant à lui, accueillir quatre chalands, deux catamaran de débarquement ou comme c’est le cas dans la flotte française deux chalands et un catamaran. A cet effet, l’Egypte a également acquis la batellerie initialement commandée par la Russie et constituée de quatre CTM NG et deux L-CAT.

 

DCNS négocie toujours des remboursements

Pour mémoire, les BPC avaient été commandés par la Russie en 2011 mais la France, en raison de la situation en Ukraine, a décidé de suspendre leur livraison. Le contrat a finalement été annulé en août 2015 suite à un accord entre François Hollande et Vladimir Poutine. Alors que Paris a remboursé les sommes engagées par Moscou (945 millions d’euros), Le Caire s’est immédiatement porté acquéreur des bateaux, rachetés pour 950 millions d’euros, le nouveau contrat étant entré en vigueur le mois dernier. DCNS, qui porte le programme, est toujours en discussion avec Bercy pour se faire rembourser les dernières sommes dues au titre de l’annulation du premier contrat par l’Etat. 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire