Défense
Les BPC russes s'appelleront Vladivostok et Sebastopol

Actualité

Les BPC russes s'appelleront Vladivostok et Sebastopol

Défense

Les deux premiers bâtiments de projection et de commandement construits en France pour la Russie seront baptisés Vladivostok et Sébastopol. C'est ce qu'à annoncé le commandant en chef de la marine russe, l'amiral Vladimir Vyssotski. Bien qu'ayant officieusement débuté fin 2011, le lancement de la construction du premier BPC est officiellement intervenu mercredi aux chantiers STX France de Saint-Nazaire. Pour l'occasion, une cérémonie de découpe de la « première » tôle était organisée en présence d'officiels russes et de responsables de DCNS, qui porte le contrat. Commandé en juin dernier, le Vladivostok doit être livré en 2014 et rejoindre la flotte du Pacifique. On notera que la réalisation du Sébastopol, qui doit être achevé un an après son aîné, débutera prochainement, en avance de phase, ce qui permettra à STX France de combler un creux d'activité dans les ateliers. Les chantiers de l'Amirauté, à Saint-Pétersbourg, sont associés à ce programme, qui comporte un important transfert de technologie. Ainsi, les Russes livreront une partie des blocs de la partie arrière des deux BPC, soit normalement l'équivalent de 20% de la coque du premier et 40% de celle du second.
Dérivés des BPC français du type Mistral, les bâtiments russes mesureront 199 mètres de long et afficheront un déplacement de 22.000 tonnes en charge. Ils seront adaptés à la navigation en zones polaires et à la mise en oeuvre des hélicoptères de combat russes à double rotor.
Moscou envisage la commande de deux unités supplémentaires, qui seraient assemblées à Saint-Pétersbourg.

 La cérémonie de mercredi  (© : STX France - BERNARD BIGER)
La cérémonie de mercredi (© : STX France - BERNARD BIGER)

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie