Défense
Les BSAD Ailette et VN Sapeur seront remplacés en 2019
ABONNÉS

Actualité

Les BSAD Ailette et VN Sapeur seront remplacés en 2019

Défense
Marine Marchande

Deux des quatre bâtiments de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) affrétés par la Marine nationale seront remplacés l’an prochain. Le premier est l’Ailette, navire de 53 mètres construit en 1982 et appartenant à Bourbon. Affrété par la marine depuis 1988, il est basé à Toulon. Le second est le VN Sapeur, navire de 75 mètres de l’armement SeaOwl datant de 1984 et exploité comme BSAD depuis 2015 à Brest.

 

Le BSAD Ailette (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le BSAD Ailette (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le renouvellement de ces deux BSAD fait l’objet d’un appel d’offres émis en mars dernier et qui prévoit la mise à disposition de nouvelles unités à partir du 1er juillet 2019. Le marché porte sur un affrètement d’une durée de 10 ans, valable jusqu’au 30 juin 2029. Il est commun aux deux navires, c’est-à-dire qu’il n’y aura à l’issue de la procédure plus qu’un armateur au lieu de deux aujourd’hui. Interrogé sur cet appel d’offres, l’état-major de la Marine nationale évoque pour remplacer les Ailette et VN Sapeur des « navires d’occasion ». Une approche qui résulte probablement du fait que, généralement, les bateaux neufs sont plus chers que les navires de seconde main. Et, pour ce projet, le critère financier sera essentiel. Toutefois, l’option de constructions neuves n’est pas exclue puisque le marché public ne donne aucune précision à ce niveau, laissant donc les candidats libres de proposer de nouveaux navires ou bien des bateaux déjà en service et modifiés pour répondre aux besoins de la marine.

Concernant l’hypothèse de constructions neuves, il est intéressant de noter que ce marché pourrait être éventuellement rapproché de celui portant sur le remplacement des remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Flandre et Abeille Languedoc, affrétés auprès de la société Les Abeilles (groupe Bourbon) depuis 1978 et 1979. Basés respectivement à Toulon et Boulogne-sur-Mer, ces navires, encore en excellent état malgré leur âge, ont vu leur retrait du service repoussé à 2020. Leur succession fait l’objet d’un appel d’offres publié le 13 novembre 2017. Il porte sur la construction par le candidat retenu de deux nouveaux RIAS, qui seront affrétés pour une durée comprise entre 120 et 180 mois, avec 19 tranches optionnelles de 12 mois chacune. La mise à disposition est prévue le 1er juillet 2020 et la durée de l’affrètement peut donc s’étendre sur 34 ans, soit jusqu’à l’été 2054.

On notera enfin que les futurs navires qui remplaceront les Ailette et VN Sapeur à l’été 2019 ne seront plus nommés BSAD mais bâtiments de surveillance et d’assistance hauturiers (BSAH), tout comme les nouveaux Loire, Rhône, Seine et Garonne, construits par Piriou (via Kership) et appartenant à  la Marine nationale.

Une appellation renvoyant aux débuts de l’ancien projet BSAH, qui prévoyait initialement la construction de huit nouveaux navires, dans le cadre d’un partenariat public-privé, afin de succéder aux remorqueurs de haute mer Tenace et Malabar, au remorqueur-ravitailleur Revi et aux bâtiments de soutien de région Chevreuil, Elan et Gazelle de la Marine nationale, ainsi qu’aux BSAD Alcyon et Ailette. Tous devaient être affrétés auprès d’un opérateur privé, avec quatre unités armées par la marine et quatre autres par des équipages civils. Ce projet, finalement considéré comme trop onéreux, avait été abandonné en 2013. En lieu et place, le VN Sapeur a succédé à l’Alcyon dans le cadre d’un nouveau contrat d’affrètement et la construction de quatre BSAH a été financée par le ministère des Armées pour succéder aux RHM, RR et BSR de la flotte française.

Pour mémoire, en dehors de l’Ailette et du VN Sapeur, la Marine nationale affrète auprès du groupe Bourbon deux autres BSAD plus récents : l’Argonaute (2004) basé à Brest et qui devrait rejoindre Cherbourg l’été prochain, ainsi que le Jason (2005) qui est stationné à Toulon. S’y ajoutent à Brest et Cherbourg les RIAS Abeille Bourbon et Abeille Liberté, mis en service en 2005.

 

Marine nationale