Formation et Emploi
Les BTS Maritimes ouvriront à la rentrée 2014

Actualité

Les BTS Maritimes ouvriront à la rentrée 2014

Formation et Emploi

C’est un projet auquel Frédéric Cuvillier semble tenir. Le ministre a annoncé vendredi dernier que quatre lycées maritimes allaient ouvrir, dès la rentrée 2014, des classes de brevets de technicien supérieur (BTS) maritime. Chaque promotion accueillera une douzaine d’élèves. 24 postes d’enseignants devraient être créés dans les deux ans à venir.

L’ouverture de ces BTS fait débat depuis longtemps, notamment dans les rangs des élèves et personnels de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), qui craignaient de voir arriver une « concurrence » sur la formation des officiers.

 

 

Pas de brevets STCW

 

 

Cela ne devrait pas être le cas, puisque ces nouveaux diplômes ne comporteront pas de brevets STCW. Concrètement cela signifie qu’ils permettront aux titulaires d’un bac professionnel maritime de se spécialiser.

Pour mémoire, dans les Lycées professionnels maritimes, l’enseignement est pour l’instant limité au bac. A côté des CAP et BEP,  des cursus menant à des bacs professionnels sont proposés aux élèves sortant de 3ème. Parmi eux, deux sont orientés vers des carrières navigantes : le bac pro conduite et gestion des entreprises maritimes (CGEM), spécialisé « pont » et donnant un brevet patron de pêche ou capitaine 500, et le bac pro électromécanicien marine, spécialisé « machine ». Des formations qui sont traditionnellement plus orientées vers la pêche,  avec aussi, récemment, des jeunes se destinant aux métiers de la plaisance. Actuellement, les titulaires de ce bac pro, s’ils souhaitent progresser dans le métier navigant, doivent intégrer les formations de l’ENSM.

 

 

Un approfondissement « terrestre » des bacs pro maritimes

 

 

Et cela devrait rester ainsi. Le nouveau BTS, dans la continuité du bac pro pont, devrait préparer les élèves à des métiers de navigants « côtiers », axés autour de l’environnement, du littoral ou encore du Pescatourisme (bateaux de pêche embarquant des touristes pour des excursions en mer). Une sorte de possibilité de diversification pour les titulaires du bac CGEM – ou des candidats externes à la filière préalablement formés à la navigation – qui permettraient d’offrir de nouvelles perspectives de carrière, notamment pour renforcer l’attractivité des métiers de la pêche. L’autre BTS devrait être davantage axé autour de l’électrotechnique, l’hydraulique et la frigorifique, qualifiant davantage les bacs pro machine.

 

En revanche, si les bacheliers ou futurs titulaires du BTS souhaitent « augmenter » leurs prérogatives à la mer, vers un capitaine ou un chef 3000 par exemple, ils devront intégrer la filière B de l’ENSM.

Formation