Défense
Les centrales inertielles françaises se généralisent dans la Royal Navy

Actualité

Les centrales inertielles françaises se généralisent dans la Royal Navy

Défense

Le groupe français iXBlue a récemment remporté le programme de renouvellement des gyrocompas de la marine britannique. En tout, 35 bâtiments de surface et sous-marins de la Royal Navy vont être dotés chacun de deux centrales de navigation inertielles Marins M7. Basé sur la technologie des gyroscopes à fibre optique, ce système est extrêmement précis, puisque sa dérive est annoncée à moins d’un mille nautique en 72 heures, en surface ou en plongée, au sein d’environnements où les signaux de positionnement par satellite sont inaccessibles.

Des chasseurs de mines aux SNLE

iXBlue va, au cours des cinq prochaines années, remplacer les systèmes devenus obsolètes des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins du type Vanguard, des sous-marins nucléaires d’attaque du type Trafalgar, des frégates du type 23 et des chasseurs de mines des types Sandown et Hunt. « Nous avons mené une étude exhaustive sur l’ensemble des partenaires possibles et leurs technologies spécifiques. Après avoir compris précisément quelles étaient les attentes de la Royal Navy, et après prise en compte de son avis sur les principaux fournisseurs du secteur, il nous est apparu très clairement que les solutions d’iXBlue étaient celles qui répondaient le mieux aux besoins de la marine britannique, en termes de performance, de capacité et de coût », a déclaré Robert Kramer, vice-président de Lockheed Martin UK, avec lequel iXblue a coopéré pour décrocher ce marché.

 

 

Déjà fournisseur des nouveaux SNA et porte-avions

Un contrat qui s’ajoute à ceux que la société française avait déjà obtenu avec la gamme Marins pour les nouveaux porte-avions de la classe Queen Elizabeth et les SNA du type Astute. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la Royal Navy pour cette décision qui prouve, dans le cadre d’une mise en concurrence équitable, l’excellence des systèmes de navigation inertielle d’iXBlue en termes de performance, de fiabilité, de coût d’acquisition et de facilité d’intégration. Ce succès repose sur les valeurs fondatrices d’iXBlue, que sont l’innovation, l’excellence et un engagement fort auprès de nos utilisateurs », affirme Olivier Cervantes, directeur commercial et marketing d’iXBlue.

 

 

Un marché stratégique

On rappellera que les centrales inertielles sont des équipements considérés comme critiques, car elles permettent de connaître avec exactitude la position du navire, sans avoir besoin du GPS. Une technologie essentielle pour la navigation, mais aussi la mise en oeuvre des armes.

IXBlue, qui équipe désormais l’essentiel de la flotte de combat britannique, dont la force de dissuasion, estime que ce succès majeur lui « ouvre des perspectives prometteuses  dans le domaine de la navigation inertielle destinée au secteur militaire ». 

 

IXBlue Royal Navy