Pêche
Les chalutiers partent  pêcher le bar en pleine période de reproduction

Actualité

Les chalutiers partent pêcher le bar en pleine période de reproduction

Pêche

Faute d’anchois, une partie des chalutiers de La Turballe (Loire-Atlantique) et Saint-Gilles-Croix de Vie (Vendée) pêchent actuellement le bar sauvage. Près de la moitié de la flottille turballaise, soit une trentaine de pélagiques, est en Manche pour cette raison, alors que l’espèce est en pleine période de reproduction. Se pose la question des risques pesant sur la ressource. Selon le Comité local des pêches, l’Europe n’ayant décrété aucune interdiction, les prises peuvent être réalisées sans danger. Du côté de l’Ifremer, on se veut prudent, tout en évoquant un effet mineur de la pêche sur la descendance du stock de poissons. La campagne, réalisée à la ligne, n’est, il est vrai, pas l’une des plus destructrices. Certains distributeurs s’interrogent quand même et, dans le doute, un supermarché de Saint-Nazaire a refusé la vente de bar sur ses étales.

Pêche