Construction Navale
Les Chantiers de l'Atlantique s’arrêtent partiellement

Actualité

Les Chantiers de l'Atlantique s’arrêtent partiellement

Construction Navale

Sous la pression des syndicats et salariés, la direction des Chantiers de l’Atlantique a accepté hier de suspendre une grande partie de l’activité industrielle. Tous les ateliers de fabrication ont été mis à l’arrêt, y compris l’usine Anemos dédiée à la réalisation de sous-stations électriques et l’unité de production de cabines de Brais, près de Saint-Nazaire. Concernant l’armement du paquebot MSC Virtuosa, en achèvement à flot, ainsi que l’assemblage du Wonder of the Seas, le choix est laissé aux salariés de travailler ou non à bord. Ces mesures complètent celles déjà déployées depuis la fin de semaine dernière pour privilégier partout où cela est possible le télétravail. C’est le cas par exemple pour des fonctions administratives et aux bureaux d’études, où les équipes peuvent désormais travailler entièrement à domicile pour ceux qui le peuvent. Ces mesures sont pour le moment valables jusqu’à la fin de la semaine, une nouvelle réunion avec les représentants du personnel étant prévue vendredi pour la semaine prochaine. 

Jusqu’à hier matin, les chantiers nazairiens n’avaient pas prévu d’interrompre la construction des navires. Les mesures de confinement prises par le gouvernement concernent en effet uniquement les emplois où le travail à distance n’est pas possible. De plus, puisque l’entreprise n'a pas de

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime