Construction Navale
Les chantiers pourraient recruter des jeunes grâce aux Centres 2ème chance

Actualité

Les chantiers pourraient recruter des jeunes grâce aux Centres 2ème chance

Construction Navale

Face à l'explosion de leurs carnets de commandes, les chantiers navals peinent à trouver des ouvriers qualifiés. C'est le cas notamment d'Aker Yards, qui doit recruter plusieurs centaines de personnes dans les toutes prochaines années. Outre les différentes pistes étudiées en matière de formations traditionnelles, et dont les bénéfices ne se feront sentir qu'à moyen terme, les industriels réunis au sein du Cluster Maritime Français, se sont engagés dans une nouvelle direction. Afin de pallier au manque de « Cols Bleus », ils souhaitent utiliser des structures novatrices. Or, sous l'impulsion des ministères de la Défense et de la Cohésion Sociale, pas moins de 17 centres de la « deuxième chance » ont été ouverts, ce chiffre devant prochainement être porté à 40. Ces centres accueillent des milliers de jeunes « déstructurés » mais volontaires, principalement en provenance des banlieues, qui suivent une formation de 6 à 18 mois afin d'être relancés dans la vie active. Le taux de réussite serait de l'ordre de 90%. Après avoir rencontré des autorités en charge du projet, le CMF a proposé cette voie à ses membres : « L'adhésion a été immédiate. Il s'agirait en fait d'organiser avec les constructeurs et réparateurs navals intéressés, ainsi que la Marine Nationale, une journée très particulière, en s'appuyant aussi sur les Centres de la 2ème chance ».

Une grande journée à Saint-Nazaire au printemps 2008

Les partenaires identifieraient les jeunes « restructurés » grâce aux centres puis leur proposeraient une formation en alternance aux chantiers pendant un an. Les métiers proposés seraient par exemple ceux de soudeurs, chaudronniers, charpentiers-métaux, avec un contrat à durée indéterminée à la clé. Selon le CMF, des centaines de jeunes pourraient être concernés par cette initiative, dans laquelle Aker Yards s'affirme prêt à s'engager au travers de son plan de formation stratégique. Saint-Nazaire est d'ailleurs le lieu retenu pour cet évènement, espéré au printemps 2008. Le port pourrait accueillir à cette occasion l'impressionnant bâtiment d'essais et de mesure Monge, livré à la marine en 1992 par les Chantiers de l'Atlantique. Pendant cette journée, « des prescripteurs d'emplois-jeunes, comme les proviseurs et orientateurs contactés par la Marine Nationale qui a ses propres centres, et par les chantiers du grand-ouest, seraient reçus pour entendre et débattre avec les responsables des ressources humaines des constructeurs et réparateurs. Cela permettrait d'alimenter la filière en jeunes motivés », souligne le Cluster. L'initiative, qui pourrait concerner, outre Aker Yards, les chantiers bretons et normands, restait néanmoins soumise aux problèmes de logement des jeunes effectuant la formation d'un an. Une piste très sérieuse aurait néanmoins été trouvée la semaine dernière, en coopération avec les collectivités locales et les Foyers de Jeunes Travailleurs.