Défense
Les CMN développent un nouveau concept de navire furtif

Actualité

Les CMN développent un nouveau concept de navire furtif

Défense

Depuis plusieurs années, les Constructions Mécaniques de Normandie ont développé une capacité d'ingénierie en matière de furtivité, renforcée par différents partenariats. De ces travaux résultent un nouveau concept de bâtiment, dont la maquette va être présentée pour la première fois au salon IDEX d'Abu Dhabi. Baptisée Combattante 65S, cette corvette, faisant actuellement l'objet d'étude de faisabilité et de pré-développement, mesure 65 mètres de long et présente un design conçu pour répondre à des exigences de furtivité très fortes. Le navire bénéficie notamment des travaux réalisés par les ingénieurs et architectes des CMN, ainsi que des études menées par l'entreprise cherbourgeoise en partenariat avec Ineo Defene pour les structures composites des mâts, Chelton Cobham pour le développement d'antennes HF intégrées dans les ponts et les superstructures, ainsi que Cassidian (ex-EDAS Defense & Security) pour les mâtures intégrées compactes. Dans ce dernier cas, les CMN et Cassidian ont signé à l'occasion du salon Euronaval 2010 un accord portant sur le Cmast. Les travaux actuels visent l'intégration des radars, des intercepteurs de radars et les communications ; l'optimisation des performances des senseurs dans des structures composites sélectives en fréquences, la prise en compte des contraintes physiques d'installation, les études d'accessibilité, ainsi que le développement des outillages nécessaires aux interventions pour des opérations de maintenance préventives et correctives.

 La Combattante 65S (© : CMN)
La Combattante 65S (© : CMN)

Développé avec Ineo et Cassidian, le Cmast de la Combattante 65S comprend un radar tridimensionnel TRS 3D, un intercepteur de radar de la gamme Maigret et un intercepteur radio Maigret 5800 (tous trois développés par Cassidian) ; un IRST Artemis (Thales), ainsi qu'un radar de navigation disposant d'une capacité LPI (Low Probability of Interception).
Les équipements comprennent, en outre, une conduite de tir Ceros 200 (Saab) et deux lance-leurres Sylena (Lacroix).
Côté armement, la Combattante 65S dispose d'un système surface-air avec 8 missiles Mica VL (MBDA), une tourelle carénée de 57mm (BAE-Bofors) et deux canons de 12.7mm à 30mm intégrés dans les superstructures, derrière des sabords escamotables.
Le bâtiment, plutôt développé pour les missions de recueil de renseignements et le déploiement de forces spéciales, dispose enfin d'un système de mise à l'eau d'embarcations et d'installations aéronautiques, notamment pour mettre en oeuvre des drones.
Les CMN, qui espèrent que ce nouveau concept séduira différentes marines, profite en outre des recherches menées sur le projet pour les décliner sur sa gamme de produits.

 La Combattante 65S (© : CMN)
La Combattante 65S (© : CMN)

 La Combattante 65S (© : CMN)
La Combattante 65S (© : CMN)

 La Combattante 65S (© : CMN)
La Combattante 65S (© : CMN)

 La Combattante 65S (© : CMN)
La Combattante 65S (© : CMN)

Constructions Mécaniques de Normandie | Actualité du chantier CMN de Cherbourg