Défense
Les CMN proposent de nouveaux patrouilleurs

Actualité

Les CMN proposent de nouveaux patrouilleurs

Défense

Les Construction Mécaniques de Normandie enrichissent leur gamme avec deux nouveaux patrouilleurs. Classés dans les familles Combattante et Vigilante, ces navires, aux lignes très réussies, disposent de la même coque. Longs de 65 mètres pour une largeur de 9.8 mètres, ils peuvent atteindre la vitesse de 25 noeuds et franchir 2500 nautiques à 15 noeuds. Dans la catégorie des OPV, la Vigilante 700 CL 65 embarque une tourelle de 76mm, deux canons de petit calibre (20, 25, 30mm) et deux systèmes surface-air de type Tetral ou Simbad RC (affût télé-opéré avec 4 ou 2 missiles Mistral en batterie). Disposant d'un mât unique avec un radar 2D et un système électro-optique de surveillance et de conduite de tracking.

Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)
Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)

Vigilante 700 CL 65  (© : CMN)
Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)

Vigilante 700 CL 65  (© : CMN)
Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)

Vigilante 700 CL 65  (© : CMN)
Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)

Conçue pour les patrouilles hauturières, la police des pêches, la lutte contre les narcotrafics ou encore la lutte contre la piraterie, la nouvelle Vigilante compte un dispositif de mise à l'eau (par bossoirs) de deux embarcations rapides de type commando. La propulsion est, quant à elle, assurée par 4 moteurs diesels de 3200 kW. Armé par un équipage de 28 marins, cet OPV peut embarquer 20 passagers, par exemple des forces spéciales.

Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)
Vigilante 700 CL 65 (© : CMN)

Combattante CL 65 (© : CMN)
Combattante CL 65 (© : CMN)

Plus « guerrière », la Combattante CL 65 reprend la même coque mais présente des différences au niveau des équipements. L'électronique de ce bâtiment est plus évoluée, avec un système de lutte et une liaison de données tactiques et des lance-leurres. L'armement est complété avec quatre missiles antinavire, installés en lieu et place des bossoirs. Le système de mise à l'eau est reporté sur l'arrière, avec deux grues pouvant mettre à l'eau des embarcations traditionnelles. Cette Combattante ne dispose pas de cheminée, celle-ci étant remplacée par un mât avec entrées d'air. Les échappements sont, dans ce cas, sous-marins. Légèrement moins puissante, la propulsion comprend quatre moteurs de 3000 kW. L'équipage de la Combattante CL 65 est de 36 personnes, la capacité en passagers étant ramenée à 12 personnes.

Combattante CL 65  (© : CMN)
Combattante CL 65 (© : CMN)

Combattante CL 65  (© : CMN)
Combattante CL 65 (© : CMN)

Combattante CL 65  (© : CMN)
Combattante CL 65 (© : CMN)

Constructions Mécaniques de Normandie | Actualité du chantier CMN de Cherbourg