Science et Environnement
Les coquilles d’huîtres, bioressource redécouverte
ABONNÉS

Actualité

Les coquilles d’huîtres, bioressource redécouverte

Science et Environnement

De l’alimentation des poules au revêtement de chaussée, de l’amendement des sols agricoles à la traque du calcaire dans les chasses d’eau : la quête de produits éco-conçus amène à découvrir, ou plutôt redécouvrir, mille et un usages aux coquilles d’huîtres, ressource en abondance.

À Périgny, près de La Rochelle, de véritables « terrils » de coquilles d’huîtres, d’une dizaine de mètres de haut, alimentent une imposante machine à trier, sécher, concasser, les coquilles vides, jusqu’au calibre voulu : paillettes ou brisures, micro-brisures, poudre. Une machine elle-même recouverte d’une épaisse couche de poussière de coquillage.

La société Ovive (CA d’environ 1,5 M €) broie des coquillages - principalement des huîtres - depuis plus de 30 ans : 1 000 tonnes de produit fini concassé par an dans les années 2000, 2 000 tonnes dix ans plus tard, et 4 000 escomptées cette année.

Car le regard change sur ce vestige de table disponible à profusion, grâce aux 130 000 tonnes d’huîtres produites par an en France, premier marché européen. Un intérêt r