Défense
Les deux nouveaux Falcon de la marine transformés chez Dassault

Actualité

Les deux nouveaux Falcon de la marine transformés chez Dassault

Défense

L'usine de Dassault Aviation à Mérignac travaille actuellement sur l'adaptation de deux Falcon 50 aux besoins de surveillance maritime de l'aéronautique navale. Ces appareils, qui étaient auparavant affectés à l'ETEC (Escadron de transport, d'entraînement et de calibration) sont cédés à la Marine nationale du fait de leur remplacement au sein de l'armée de l'Air par de nouveaux Falcon 2000. Ils s'ajouteront aux quatre Falcon 50M déjà en service au sein de la flottille 24F et permettront de renforcer les capacités de surveillance maritime de la marine, qui avaient été amputées en mars 2009 par le retrait du service de dix Nord 262 de la 28F.

Les Nord 262 ont cessé de voler en 2009 (©MARINE NATIONALE)
Les Nord 262 ont cessé de voler en 2009 (©MARINE NATIONALE)

Pour compenser ce retrait et en attendant le lancement du futur programme AVSIMAR (Avions de surveillance et d'intervention maritime), il avait alors été décidé de profiter du remplacement des Falcon « gouvernementaux », servant notamment au transport des hautes personnalités de l'Etat, pour verser à la marine ces appareils, disposant encore d'un bon potentiel.
Le transfert nécessite toutefois un important chantier de structure. Il faut, ainsi, équiper les avions d'une boule FLIR rétractable en position ventrale. Ce système de détection électro-optique est installé au niveau de la soute à bagages. Dans le même temps, le radar classique situé à l'avant est remplacé par un Ocean Master 100, optimisé pour le milieu maritime. L'opération demeure complexe car il faut, notamment, installer les équipements en tenant compte du re-routage de certains circuits.

Falcon 50M  (© DASSAULT AVIATION)
Falcon 50M (© DASSAULT AVIATION)

Première livraison au printemps 2013

Les équipes de Mérignac ont également débuté le second chantier, qui porte sur la modification de la carlingue afin d'installer deux grands hublots pour l'observation. A l'issue de ces travaux, des différents essais au sol et des essais de réglage et de réception en vol, Dassault Aviation espère livrer à la marine le premier des deux Falcon en cours de transformation au printemps 2013. Au total, quatre Falcon de l'ETEC doivent, ainsi, être transformés en avions de surveillance maritime, ce qui permettra de doubler le parc de la 24F.

Falcon 50M  (© DASSAULT AVIATION)
Falcon 50M (© DASSAULT AVIATION)

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française