Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Les EC225 font leurs adieux à la marine française

Défense

Mis en œuvre depuis 2010 par la Marine nationale, les deux hélicoptères EC225 de la flottille 32F vont être transférés à l’armée de l’Air. Celui positionné à Maupertus, près de Cherbourg, sera remplacé à compter de samedi par un Caïman Marine de la 33F, cette dernière assurant également l’alerte à la pointe Bretagne à partir de sa base de Lanvéoc-Poulmic. C’est là que se déroulera lundi, 58 ans après sa création, la cérémonie de mise en sommeil de la 32F, qui sera présidée par le contre-amiral Bruno Thouvenin, commandant la force de l’aéronautique navale (une cérémonie est aussi prévue demain à Cherbourg).

 

 

Solution temporaire entre le Super Frelon et le Caïman Marine

Pour mémoire, la Marine nationale ne devait pas, à l’origine, s’équiper d’EC225, dont la version militaire, l’EC725 Caracal, est en service dans l’armée de Terre et l’armée de l’Air au profit notamment des opérations spéciales. L’achat de deux appareils de ce type, initialement produits par Airbus Helicopters pour l’industrie offshore et finalement acquis pour l’aéronautique navale, a découlé du retard du programme NH90. En 2010, il fallait en effet impérativement remplacer les Super Frelon, qui ne pouvaient être prolongés plus longtemps, par un moyen à long rayon d’action capable d’assurer des missions de sauvetage hauturier et éventuellement de contre-terrorisme maritime. En attendant la livraison, la mise en service et la montée en puissance des nouveaux Caïman Marine, la 32F a donc été maintenue provisoirement avec des EC225. Une situation qui aura finalement duré six ans.

 

Caïman Marine (© : MARINE NATIONALE)

Caïman Marine (© : MARINE NATIONALE) 

 

Alors que 16 des 27 Caïman commandés pour la Marine nationale ont désormais rejoint les flottilles 31F (basée à Hyères) et 33F, le remplacement des EC225 par la version française du NH90 NFH peut désormais être assuré.

Au départ, les deux EC225 étaient positionnés à Lanvéoc, avant que la 32F assure avec l’un d’eux l’alerte à la pointe du Cotentin à partir de janvier 2013. Suite à cette décision, qui avait permis de renforcer les moyens de sauvetage à disposition du préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, le Dauphin SP de la 35F auparavant basé à Maupertus avait été redéployé à Hyères.

 

EC225 avec un canot de la SNSM (© : MARINE NATIONALE)

EC225 avec un canot de la SNSM (© : MARINE NATIONALE) 

EC225 avec les commandos marine (© : MARINE NATIONALE)

EC225 avec les commandos marine (© : MARINE NATIONALE) 

 

32F : Plus de 3000 opérations de sauvetage  

Concernant la 32F, qui va donc être mise en sommeil suite au départ de ses deux EC225, la flottille comptabilise, en 58 ans de service, 150.000 heures de vol. Ses appareils ont  mené à bien, dans le domaine de l'assistance et du sauvetage, 3213 opérations ayant permis, dans des conditions parfois périlleuses, de secourir 2202 personnes.

 

HSS-1 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

HSS-1 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

C’est en 1958 que cette flottille a été crée sur la base de Cuers-Pierrefeu. Elle est initialement équipée d’hélicoptères d’hélicoptères d’assaut HSS 1 et rejoint Lartigue le 18 février de la même année. Elle participe aux opérations de maintien de l’ordre dans le sud oranais et sur la frontière entre l’Algérie et le Maroc. En juillet 1962, après avoir effectué plus de 20.000 heures de vol au-dessus de l’Afrique du Nord, la flottille rallie la base d’aéronautique navale de Saint-Mandrier où elle est reconvertie en formation de lutte anti-sous-marine. Deux ans plus tard, en juin 1964, la 32F est affectée à Lanvéoc-Poulmic dans le cadre du redéploiement des forces aéronavales vers l’Atlantique.

 

Super Frelon (© : MARINE NATIONALE)

Super Frelon (© : MARINE NATIONALE) 

 

Le 1er février 1970, l’apparition du Super Frelon, alors doté d’équipements perfectionnés, procure à la flottille la capacité tout temps pour les missions de lutte ASM et de sauvetage. Le 1er septembre 1981, l’Etat-major de la Marine décide de la reconversion de l’unité en flottille d'hélitransport opérationnel tout en conservant les missions de service public.

Du 15 septembre 1997 au 1er juin 2001, la 32F se déploie sur tout le littoral français, en Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, puisqu’elle est chargée d’armer les sites de service public du Touquet, de Cherbourg, de la Rochelle et d’Hyères avec des hélicoptères Dauphin.

 

Dauphin de service public (© : MARINE NATIONALE)

Dauphin de service public (© : MARINE NATIONALE) 

 

Le format de la flottille change de nouveau le 1er juin 2001 avec la création d’un détachement permanent à Hyères équipé d’un Super Frelon et le transfert des quatre sites de service public à la flottille 35F.

Le 23 avril 2010 arrive le premier des deux EC 225 assurant les missions de la flottille 32F dans l’attente de la mise en service opérationnelle du NH 90. Le 30 avril 2010, le Super Frelon est retiré du service actif après quarante ans de bons et loyaux services. 

 

Marine nationale