Formation et Emploi
Les élèves du BTS MASEN inquiets sur leurs débouchés

Actualité

Les élèves du BTS MASEN inquiets sur leurs débouchés

Formation et Emploi

La première promotion du BTS MASEN (maintenance des systèmes électro-navals), dispensé depuis la rentrée scolaire 2014 au lycée maritime de Saint-Malo, ont récemment fait part de leurs inquiétudes quant aux débouchés de leur cursus dans une lettre adressée à la direction de leur lycée.

La dizaine d’élèves, tous issus du bac professionnel électromécanicien marine, s’interroge notamment sur la possibilité de devenir officier et de pouvoir atteindre des fonctions supérieures embarquées. Pour mémoire, aucun des BTS maritimes créés cette année n’offre de prérogatives STCW.

Les élèves s’inquiètent, dans ce contexte, de leur possibilité de rejoindre la formation initiale monovalente machine de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, qui est désormais dispensée en trois ans sur le site de Saint-Malo. « Le diplôme ne débouche pas sur une certification STCW, seule à même de nous permettre de travailler dans l’ensemble des armements internationaux », écrivent-ils, « cette absence limite donc le nombre potentiel de débouchés et donc la pertinence de notre cursus ». Souhaitant continuer leur carrière de marin, entamée à l’occasion de l’obtention de leur bac professionnel, ils veulent pouvoir rejoindre l’ENSM.

 

La passerelle vers l'ENSM est prévue par les textes

 

« Ce qui est possible et prévu explicitement par l’arrêté encadrant la formation monovalente machine, paru en juillet 2014 », précise l’inspection générale de l’enseignement maritime (IGEM). « Les élèves issus du BTS MASEN pourront présenter leur dossier pour pouvoir entrer en troisième année du cycle monovalent machine. Ils passeront devant un jury, composé à la fois de personnels de l’ENSM et de professeurs de lycée maritime, qui évalueront leur dossier. La seule chose qui n’est pas connue, c’est le nombre de places qui seront offertes via cette passerelle ».

Puisque celui-ci risque de dépendre, comme beaucoup de filières professionnelles, du contexte du recrutement dans le milieu maritime à cet instant. « Nous ne pouvons prédire l’état de l’emploi pour ces métiers à ce moment-là. La formation du BTS correspond à une demande de la part des armements, notamment sur des navires à passagers ou des navires câbliers ou sismiques nécessitant des spécialistes en électronique, ainsi que des équipementiers et des services à terre. Nous avons choisi de donner une grande polyvalence aux enseignements, en insistant notamment sur l’anglais pour la dimension internationale, de manière à ouvrir des multiples possibilités d’emplois à nos étudiants. Et bien sûr, la possibilité de rejoindre la formation officier ». 

Formation