Défense
Les EPE de la Marine nationale toujours sollicitées par les armateurs

Focus

Les EPE de la Marine nationale toujours sollicitées par les armateurs

Défense
Pêche

Malgré l’entrée en vigueur, à l’été 2015, de la loi autorisant les armateurs à recourir à des sociétés privées pour protéger leurs navires sous pavillon français, la Marine nationale continue de fournir des équipes de protection embarquée (EPE). Ainsi, une soixantaine de militaires est toujours mobilisée sur les bateaux civils transitant ou travaillant dans des zones à risques, en particulier là où peuvent se produire des actes de piraterie.

L’an dernier, cette mission a mobilisé jusqu’à une centaine de marins pour une grosse quinzaine de navires, dont des unités sismiques (Geo Caribbean et Geo Coral de CGG au large de l’Afrique) mais surtout les thoniers qui opèrent en océan Indien sur des campagnes durant généralement 7 à 8 semaines. En 2015, 13 navires de ce type disposaient d’une EPE militaire. Un chiffre qui est tombé aujourd’hui à 7 suite au dépavillonnement du Torre Guilia de CFTO (ré-immatriculé en Italie) et de la décision du Réunionnais SAPMER d’opter pour une société de protection privée (Aspida) pour ses 5 thoniers armés sous pavillon français (sur une flotte de 9 navires, les 4 autres étant immatriculés à Maurice et aux Seychelles).

 

Thonier en opération de pêche (© 

Thonier en opération de pêche (© SAPMER)

 

« Une très grande confiance dans les équipes de la marine »

Saupiquet ayant repositionné l’ensemble de sa flotte en Atlantique, ne reste donc actuellement en océan Indien que les 7 autres thoniers de CFTO, sur lesquels continuent d’embarquer les hommes de la Marine nationale. Et l’armement concarnois ne manifeste aucun désir de cesser cette collaboration, bien au contraire. « Nous travaillons depuis juin 2009 avec la marine et nos relations avec la force des fusiliers-marins et commandos a toujours été très bonne. Les thoniers français ont été attaqués 17 fois en océan Indien et, lorsque ce fut le cas, les marins ont toujours su réagir avec mesure et efficacité. Il y a donc une très grande confiance des armateurs, des équipages mais aussi de leurs familles dans les équipes de la Marine nationale », explique Yvon Riva, président de l’Organisation des producteurs de thon tropical congelé et surgelé (Horthongel), qui regroupe CFTO, SAPMER et Saupiquet.

 

Thonier en opération de pêche (© 

Thonier en opération de pêche (© CFTO)

 

Les relations nouées au fil des années entre pêcheurs et militaires sont devenues la base de cette « fidélité » car, dans le rude milieu des thoniers, on ne donne pas facilement sa confiance et on n’aime guère l’inconnu. L’an dernier, lorsque la loi autorisant le recours aux sociétés privées a été adoptée et que, suite à la parution des décrets d’application, les premiers agréments ont été délivrés, les syndicats de marins se sont d’ailleur

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française