Construction Navale
Les équipements des chantiers Odense vont être vendus aux enchères

Actualité

Les équipements des chantiers Odense vont être vendus aux enchères

Construction Navale

Dans le cadre de la fermeture d'Odense Steel Shipyard, prévue en 2012, AP Moller-Maersk, propriétaire des chantiers danois, met en vente les équipements présents sur le site. Outillages, machines, engins de levage... La valeur des équipements est estimée à plusieurs millions d'euros. En avril, Maynards Europe et Hilco Industrial Europe, spécialisés dans l'acquisition, la valorisation et la liquidation d'actifs industriels, se sont portés acquéreurs de ces équipements. Nouveaux propriétaires de ces actifs, les deux groupes ont lancé une phase de vente initiale et vont étudier les offres remises. Une phase de vente aux enchères est ensuite prévue entre juin 2011 et mars 2012.
Pour Daniel Kroeger, directeur général de Maynards, la fermeture d'Odense représente une opportunité pour certains industriels, qui peuvent profiter de l'occasion pour développer ou moderniser leur outil de travail à des conditions financières intéressantes : « La vente d'équipements de valeur intéresse la construction navale dans le monde entier. Le chantier dispose de machines qui peuvent être utilisées par un grand nombre d'industries et nous nous attendons à ce qu'elles suscitent un fort intérêt chez les acheteurs et à une vaste gamme de nouveaux utilisateurs ».
En attendant que l'outillage d'OSS soit vendu et dispersés, le travail continue sur le site. Après avoir réalisé certains des plus gros navires de commerce du monde, comme les porte-conteneurs géants de la classe Emma Maersk, Odense, qui réalise des bateaux depuis près d'un siècle, achève son histoire dans la construction navale avec les quatre nouvelles frégates de la marine danoise. La tête de série, l'Iver Huitfeldt, a débuté en janvier ses essais en mer. Ce bâtiment et ses trois sisterships seront livrés d'ici le début de l'année 2012.
Une fois les chantiers fermés, plusieurs projets devraient permettre d'assurer la reconversion du site.

A.P. Møller - Mærsk