Pêche
Les Espagnols veulent développer un navire automate pour la pêche

Actualité

Les Espagnols veulent développer un navire automate pour la pêche

Pêche

Face à la crise traversée par la pêche, les industriels espagnols planchent sur un nouveau concept de bateau où l'automatisation est poussée à son maximum. Appelé Buque autómata inteligente polivalente (BAIP), ce projet très ambitieux a été doté d'un budget de 36 millions d'euros et vise à optimiser le travail du navire et des membres de l'équipage au moyen de systèmes robotisés qui évitent les efforts, facilitent le travail à bord et contribuent ainsi à la possibilité de soutenir des opérations prolongées à la mer. Quatre grands partenaires participent à l'étude de ce concept. Baliño pour la propulsion le Centre de Recherches Sous-marines (CIS) Santiaguesa, ainsi que les Cymasa Coruñesas et Nacarsa, sociétés d'ingénierie spécialisées dans la fourniture d'outils informatiques. L'objectif est de disposer d'un modèle virtuel vers 2011 et de réaliser un premier navire à l'horizon 2020. En tout, 28 groupes de travail planchent sur le sujet dans toute l'Espagne. Le nouveau concept devra pouvoir servir à différents types de bateaux, comme des thoniers congélateurs de plus de cent mètres de longueur. Les processus automatiques seront omniprésents. Depuis le parc de pêche jusqu'aux tunnels de déchargement, tout sera automatique, à l'image d'une chaîne de montage d'automobiles, dont le concept sert de point de départ au projet espagnol.