Défense
Les essais de catapultes du Charles de Gaulle en images

Actualité

Les essais de catapultes du Charles de Gaulle en images

Défense

Une intense activité a régné, du 29 septembre au 7 octobre sur le pont d'envol du Charles de Gaulle. Alors que le porte-avions doit reprendre la mer dans une quinzaine de jours, DCNS et la Marine nationale ont procédé à d'impressionnants essais sur les deux catapultes à vapeur du navire. Afin de vérifier ces équipements, qui ont subi durant l'arrêt technique du Charles de Gaulle une grande révision, différents chariots ont été catapultés dans la rade de Toulon. Ces maquettes, au nombre de cinq, affichent un poids allant de 7 à 32 tonnes. Il s'agit, en effet, d'obtenir la même masse qu'un avion de combat ou de guet aérien au décollage. Les chariots, montés sur roues, sont tirés au rythme d'un toutes les demi-heures. Bien évidemment, ces drôles d'engins roses ont une capacité de vol très limitée. A l'image de la célèbre publicité des années 80 montrant une Citroën Visa GT catapultée depuis le Clemenceau, ils s'écrasent dans l'eau sitôt lancés. Mais, comme ils flottent, ils sont immédiatement récupérés par un remorqueur, déposés sur le quai et réembarqués sur le pont d'envol, via une grue, pour un nouveau tir. En tout, une cinquantaine de catapultages ont ainsi été réalisés. Jean-Louis Venne a pu embarquer, la semaine dernière, pour l'une de ces séances de tir.
Pour mémoire, le Charles de Gaulle est équipé de deux catapultes à vapeur C 13-3 américaines, d'une longueur de 75 mètres. Cette machinerie très complexe permet de propulser les avions de 0 à 200 ou 250 km/h en moins de 3 secondes.

(© : VAR MATIN)
(© : VAR MATIN)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Récupération de la maquette(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Récupération de la maquette(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Récupération de la maquette(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Récupération de la maquette(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

La cabine de catapultage (© : JEAN-LOUIS VENNE)
La cabine de catapultage (© : JEAN-LOUIS VENNE)

La catapulte avant (© : JEAN-LOUIS VENNE)
La catapulte avant (© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

(© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française