Défense
Les FDI auraient aussi pu porter des noms de grandes batailles
ABONNÉS

Actualité

Les FDI auraient aussi pu porter des noms de grandes batailles

Défense

Comme pour chaque nouvelle série de bâtiments de la Marine nationale, différentes propositions étaient sur la table pour baptiser les cinq futures frégates de défense et d’intervention (FDI), dont la tête de série a été mise en chantier le 24 octobre à Lorient. Le choix des noms s’inscrit dans un processus assez long et bien codifié. Un comité est formé à cet effet pour mener les réflexions et faire émerger des propositions. Présidé par le chef d'état-major de la marine, il rassemble notamment des officiers ainsi que des historiens du Service Historique de la Défense. Plusieurs options sortent des travaux du comité et sont ensuite soumises pour validation finale au ministre des Armées. 

Après les grands personnages historiques du temps de la royauté, avec notamment les frégates des types F67 et F70, puis les régions françaises avec les FREMM, il a cette fois été décidé de rendre hommage, comme cela avait été le cas pour deux d

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française