Construction Navale

Actualité

Les Finlandais réfléchissent au rachat des chantiers de Turku et Rauma

La menace d’une fermeture par le groupe STX Europe du chantier naval de Turku continue de susciter de vives inquiétudes en Finlande. Ayant raté la commande d’un troisième paquebot géant du type Oasis of the Seas, finalement commandé par le groupe américain Royal Caribbean Cruises Ltd au chantier STX France de Saint-Nazaire (dont STX Europe est propriétaire à plus de 66%), Turku se retrouve dans une situation très précaire. D’autant que la question du financement des deux derniers navires de croisière de son carnet de commandes, les Mein Schiffe 3 et Mein Schiffe 4 de la compagnie allemande TUI Cruises, n’est toujours pas réglée. L’agence finlandaise de crédit à l’export rechigne en effet à couvrir le montage financier en raison de la situation économique et du manque de perspectives de Turku. Dans ces conditions, STX Europe envisage de fermer le chantier si l’Etat finlandais ne soutient pas plus la construction navale. Alors que le torchon brûle entre le gouvernement d’Helsinki et STX Europe, filiale norvégienne du groupe sud-coréen STX Shipbuilding, les coréalisateurs de Turku travaillent la création d’un consortium destiné à soutenir le rachat de STX Finland, qui compte non seulement Turku, mais également le chantier de Rauma. C’est ce que révèle la presse locale, qui précise que l’Etat finlandais a été sollicité pour rejoindre le tour de table.  Une solution qui n’est apparemment pas écartée à Helsinki, où le ministre de l’Economie a indiqué qu’une prise de participation dans STX Finland était une option.  

Meyer Turku (ex-STX EUROPE / STX FINLAND)