Défense
Les FREMM italiennes pourront mettre en oeuvre des Aster 30

Actualité

Les FREMM italiennes pourront mettre en oeuvre des Aster 30

Défense

Les capacités de défense aérienne des nouvelles frégates multi-missions italiennes ont été accrues. En plus des missiles surface-air Aster 15 initialement prévus, les bâtiments pourront également mettre en oeuvre des Aster 30, à la portée plus importante. Sur le design de base, les FREMM italiennes disposent de 16 lanceurs verticaux pour ce type de missiles, cette dotation pouvant selon les Italiens être doublée si nécessaire. La Marina militare, qui sera probablement contrainte de renoncer à la réalisation des troisième et quatrième frégates de défense aérienne du type Horizon, destinées à remplacer les Luigi Durand de la Penne et Francesco Mimbelli, aurait donc une solution pour compenser le désarmement de ces bâtiments, mis en service en 1993. En dotant par exemple leurs deux futures FREMM en version polyvalente de missiles Aster 30, couplés au radar EMPAR NG, la flotte italienne disposerait de deux bâtiments antiaériens à moindre coût. C'est d'ailleurs l'option également retenue par la France, qui a décidé de remplacer ses Horizon 3 et 4, jugées trop onéreuses, par une variante antiaérienne de la FREMM développée par DCNS (la FREDA française sera dotées d'un panachage de 32 missiles Aster 15 et Aster 30).
Pour mémoire, l'Italie a commandé six FREMM, soit deux en version polyvalente et quatre en version anti-sous-marine. Tête de série, le Carlo Bergamini (version polyvalente), actuellement en essais, doit être livré fin 2012, alors que son premier sistership, le Virginio Fasan (version anti-sous-marine), a été lancé le week-end dernier aux chantiers Fincantieri de Riva Trigoso.

Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare