Défense
Les FTI pourront embarquer deux ECUME

Actualité

Les FTI pourront embarquer deux ECUME

Défense

Les cinq futures frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Marine nationale auront des capacités accrues de déploiement de forces spéciales. Il a en effet été décidé, a-t-on appris de source proche du dossier, de pouvoir embarquer sur ces bâtiments une seconde embarcation de type ECUME. Initialement, les FTI devaient être gréées pour recevoir un seul des nouveaux semi-rigides des commandos marine. A cet effet, les deux niches latérales des frégates seront adaptées pour pouvoir, chacune, recevoir une ECUME.

Pour mémoire, la tête de série du programme FTI doit voir sa construction débuter en 2019 sur le site Naval Group de Lorient, en vue d’une livraison en 2023. Les quatre autres doivent suivre d’ici 2030 afin de remplacer les unités du type La Fayette.

 

FTI (© NAVAL GROUP)

FTI (© NAVAL GROUP)

 

Longues de 121 mètres pour une largeur de 17 mètres et un déplacement d’environ 4300 tonnes en charge, les FTI seront armées par un équipage de 120 marins, dont une quinzaine pour le détachement aérien (hélicoptère NH90 ou HIL ainsi qu’un drone VSR 700). S’y ajouteront des logements pour 29 personnes supplémentaires, par exemple un état-major ou des forces spéciales.

Premières frégates à être dotées du nouveau radar multifonctions à faces planes Sea Fire, elles mettront également en œuvre un sonar remorqué Captas 4 Compact ainsi qu’un sonar de coque KingKlip Mk2. L’armement comprendra 8 missiles antinavire MM40 Block3c, 16 missiles surface-air Aster 15 et Aster 30 (avec possibilité de doubler leur nombre), une tourelle de 76mm, deux canons télé-opérés de 20mm et des tubes lance-torpilles pour MU90.

 

 

Marine nationale