Défense
Les futures frégates américaines formeront la classe Constellation

Actualité

Les futures frégates américaines formeront la classe Constellation

Défense

Si l’on excepte le voilier lancé en 1854 et transformé en musée à Baltimore, c’est un nom qui n’a pas été porté depuis le CV 64, porte-avions de la classe Kitty Hawk mis en service en 1961 et désarmé en 2003. La semaine dernière, le secrétaire américain à la marine a annoncé que la tête de série du programme FFG(X) des nouvelles frégates de l’US Navy prendrait le nom d’USS Constellation (FFG 62). Un nom chargé d’histoire puisqu’il avait été attribué à l’un des premiers bâtiments dont la construction avait été autorisée par le Congrès des Etats-Unis, en 1794.

L’US Navy a, pour mémoire, choisi en avril dernier l’offre du groupe italien Fincantieri via sa filiale américaine FMG et son chantier Marinette Marine, dans le Wisconsin, qui produit déjà les LCS de la classe Freedom. Une proposition basée sur une évolution de la plateforme des frégates multi-missions de la Marina militare. Avec au final des bâtiments au design très différent de celui des FREMM italiennes, du fait de son adaptation aux besoins et équipements américains.

Longues de 151 mètres pour une largeur de 19.8 mètres et un déplacement d’environ 7400 tonnes en charge, les futures frégates de l’US Navy seront notamment équipées d’un radar de la famille SPY-6 (Enterprise Air Surveillance Radar), un système surface-air Mk41 avec 32 cellules de lancement vertical (ESSM, ERAM et SM-2), jusqu'à 16 missiles antinavire NSM, une tourelle de 57mm, de l’artillerie légère, un système RAM et des tubes lance-torpilles. Leur hangar pourra accueillir 2 hélicoptères MH-60R.  Armés par 200 marins, ces bâtiments pourront dépasser la vitesse de 26 nœuds et franchir 6000 milles à 16 nœuds.

Le contrat initial, d’un montant de 795 millions de dollars, porte sur le développement de ces nouvelles frégates et la réalisation de l’USS Constellation, livrable en 2026. Le marché comprend une option pour les 9 premières unités de série, pour un coût global de 5.58 milliards de dollars. Après ces 10 premières frégates, le programme prévoit la commande de 10 autres ultérieurement.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

US Navy et USCG | Actualité des Forces navales américaines